GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

DECRYPTAGE LOOKS PRINTEMPS-ETE 22 : City

Déterminée et résolument tournée vers l’avenir, la saison P/E 22 fait le pari d’une mode réconciliant séduction et confort. Décidées à s’inscrire dans ces partis pris stylistiques, les silhouettes Citywear de la saison s’attèlent à faire bouger les lignes et ouvrent le champ des possibles à de nouveaux codes esthétiques.

Inspirez vous des silhouettes majeures du Printemps-été 22 décryptées par univers. 

INDIGO TAILORING

Une allure moins stricte se profile, s’appropriant les matières du denimwear pour dédramatiser le tailleur tout en prônant une élégance séductrice. Inspirées de l’esprit « sartorial », les coupes optent pour la précision et revendiquent une attitude conquérante. Si les volumes assument leur ampleur et les épaules surdimensionnées leur carrure imposante, les pantalons s’allongent exagérément sur la jambe jusqu’à recouvrir nonchalamment les chaussures. Travaillé dans un indigo brut et ultra foncé, l’ensemble veste croisée-pantalon revisite le classique tailleur marine. Les esprits denim aux trames apparentes, en diagonale ou bourrette de soie, apportent décontraction à cette rigueur ostensible. Comme plongées dans l’indigo, les rayures proposent des versions plus estivales.

L’emploi de Lyocell ou de mélanges cellulosiques dans les bleus clean pastels ou moyens octroie fluidité et sensualité aux vêtements. Les petites pièces affichent des coloris doux revigorants et des volumes menus : des petits polos en piqué de coton mercerisé inspirés du casualwear chic côtoient des chemises légères, subtilement satinées et portées largement ouvertes. 

Les accessoires sont influencés par l’esprit sport Deluxe. Des sneakers « héritage » aux lignes épurées associent des cuirs velours au toucher caressant à l’aspect lisse et glacé de cuirs de veau délicatement colorés. Les sacs concilient pragmatisme avec des formes cabas redimensionnées dans des cuirs à la matité parfaite obtenue grâce aux nouveaux tannages végétaux.

FLUIDITE SEXY

Faisant écho à la recherche de confort en intérieur comme en extérieur privilégiée cette saison, la fluidité s’empare des looks de la saison au masculin comme au féminin. Cette fluidité matérialise avec panache une élégance visuelle un brin tape à l’œil et des touchers généreux et sensuels.

Les mains s’envisagent pleines et malléables et dévoilent une belle consistance.

Les pantalons s’élargissent sous l’influence de mélanges cellulosiques plombants, dont les fibres se targuent de performances écoresponsables hautement attractives : bio, recyclées ou bio-sourcées.

Les vestes se portent longues mais ajustées, ceinturées à la taille ou aux lignes appuyées pour mettre en avant des formes généreuses. Une générosité accentuée par l’usage de coloris orangés et rosés à décliner sur la silhouette dans de gourmands monochromes.

Les mailles en viscose apportent une fluidité soyeuse soulignée par des côtes régulières qui viennent caresser la peau avec bienveillance à chaque mouvement.

Les tops se parent de motifs sinueux : des vibrations ondulatoires imitant un mouvement dont l’ampleur est accentuée par le choix de couleurs fortes et contrastantes pour des looks surprenants et tapageurs.

Pour les robes et jupes, les cuirs se révèlent sirupeux pour permettre des détails de drapés ou de fronces très féminins. Parfois, les cuirs deviennent presque liquides pour décliner des vestes habillées et sexy à porter outrageusement ouvertes, comme des secondes peaux. Les accessoires revendiquent leur rondeur et s’entrelacent sans fausse pudeur dans des jeux de couleurs provoquants pour détourner des sacs aux volumes « ladylike » un brin classiques.

 TAILORING SATINE

L’esprit genderless continue d’infuser les silhouettes de la saison et les aspects satinés s’appliquent de façon unanime aux vêtements citywear.

Des petits bombers courts s’encanaillent de détails sportswear – poches plaquées XXL, bords côtes élargis, sangles – à porter près du corps. Les pantalons revêtent des détails structurés : pinces, taille remontée. Ils dégagent une belle ampleur grâce à des drapés et conjuguent un confort optimisé à une allure chic. Les petites pièces de dessous, aux coupes épurées, se travaillent dans des mailles soyeuses et performantes : fast dry, respirant…

Les chemises longues et près du corps se parent de reflets doucement scintillants et s’amusent de savants jeux de transparence grâce à des tissus calques qui dévoilent le corps avec une certaine fausse pudeur.

Les harmonies couleurs de cette silhouette s’accompagnent de colorblocks disruptifs : du rose « Framboise » avec du bleu «Nicotine » et du mauve « Azote » pour des looks sexy et facilement interchangeables.

Les accessoires optent pour des partis pris couleurs audacieux et des formats minimisés à l’extrême pour satisfaire aux désirs de citadins habitués aux nouvelles mobilités urbaines. Inspirées des cross body féminins, ces micro-pochettes s’imaginent dans des bleus « Nicotine » en cuir grainé, et servent à transporter les accessoires électroniques quotidiens. Pour décontracter la silhouette, les baskets se décorent de colorblocks dynamiques, tel le jaune « Citrine », combinés à de doux pastels comme le mauve « Azote » ou le rose « Peau Digitale ».

Les silhouettes Citywear de la saison P/E 22 fusionnent les codes et les genres pour aboutir à des propositions créatives qui concilient aisance confortable et fantaisie séduisante.

Retrouvez également nos autres décryptages Focus Style ici.

Article précédent L’invité mode : Les choix tissus printemps-été 22 de Thomas Zylberman Article suivant Smart Creation, le podcast. Épisode 32

Articles sur le même sujet

© Arlene Shechet

La saison denim Printemps-Été 22

Collections denim P/E 22 : formes et matières incontournables

La sélection de Tom Van Der Borght

Coups de coeur P/E 22 : Embellissement solaire

Coups de coeur P/E 22 : Naturalité élaborée

COUPS DE COEUR P/E 22 : CONCRETE TRANSPARENCE