GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Rencontre avec Arnaud Brunois, Responsable communication & développements durables de la société Ecopel

Arnaud Brunois : Responsable communication & développements durables

“Nous encourageons le recyclage, la fabrication à base d’ingrédients végétaux et notre impact environnemental est moins élevé que les textiles d’origine animale »

La Marketplace a rencontré la société Ecopel afin qu’elle nous expose entre autres ses nouveaux produits pour l’AH 21-22.

En avant-première de l’ouverture de la prochaine saison, Arnaud Brunois, Responsable communication & développements durables, a pris le temps de nous parler de son entreprise, et plus spécifiquement de ses dernières innovations et de ses engagements forts en termes d’éco-responsabilité.

Arnaud, pouvez-vous vous présenter ? et nous parler plus précisément de votre rôle dans la société Ecopel ?

Je suis responsable de la communication chez Ecopel depuis 2 ans. Un rôle multifacette qui m’amène à communiquer sur les nouvelles collections et les engagements de l’entreprise mais également de faire le lien avec nos usines situées en Chine et en France. On m’a également confié récemment la responsabilité des développements durables : un challenge passionnant puisque l’éco-responsabilité fait partie de l’ADN de notre entreprise.

 Quelle est la spécificité de votre entreprise et de ses produits ?

Ecopel est une entreprise franco-chinoise spécialisée dans la fausse fourrure de luxe. Elle possède 2 usines en Chine et est rentrée au capital de Peltex, une usine historique dans le secteur située dans les Vosges françaises. Nous créons des fausses fourrures en fibres synthétiques, à base de polyester ou de modacrylique certifiées ©Oeko Tex (pour la fibre de base) qui sont conçues pour durer.

Soucieux de progresser toujours plus loin dans sa démarche responsable, le groupe a également pris des mesures strictes dans ses usines notamment pour s’engager sur la préservation des ressources. A titre d’exemple, le traitement des eaux se fait aujourd’hui à circuit fermé.

Parlez-nous de vos clients ? A quels types de marché vos fausses fourrures sont-elles destinées ?

La qualité de notre fausse fourrure se destine aux marques allant du milieu de gamme au plus haut de gamme. Nous comptons parmi nos clients de grandes maisons historiques qui partagent avec nous la même vision du futur de la mode. Consciente de la nécessité de préserver le règne animal, une partie croissante des grandes maisons a pris dernièrement des positions très claires sur l’utilisation de peaux et fourrures animales et a décidé d’y renoncer. Notre mission est de leur proposer une solution répondant à cette demande sans jamais céder à leurs standards de qualité ou de créativité.

Nos clients sont de véritables partenaires. Nous établissons avec eux une relation basée sur la confiance, l’écoute et la transparence. Nous nous voyons comme un laboratoire d’idées. Les idées bouillonnent et fusionnent pour leur apporter des solutions concrètes.

Nous avons ainsi lancé en septembre dernier une collaboration avec Stella McCartney, avec qui nous partageons la cause de la défense animale. Le fruit de cette collaboration a permis de créer la première fausse fourrure fabriquée partiellement avec des ingrédients végétaux. Cette fibre développée par ©DuPont est constituée à 37% de résidus de maïs.

Quels sont les points forts de cette collection AH 21/22 ? Quelles sont les sources d’inspiration de vos équipes créatives pour cette prochaine saison ? 

La force de la fausse fourrure est notamment de pouvoir offrir des développements très variés. Une grande partie de notre prochaine collection est dédiée au monde animal. Bucolique, authentique, la collection évoque les animaux de la ferme et le monde pastoral comme les chevrettes ou la peau de vache.

 

Preview Collection AH 21/22

Ce qui ne nous empêche pas de partir aussi sur un parti pris plus ludique et extravagant, aux antipodes du précédent. Les couleurs sont plus fortes et tranchées voire artificielles mais toujours pleinement assumées.

 

Preview Collection AH 21/22

 Dans tous les cas, notre principale source d’inspiration reste la Nature.

Pouvez-vous nous dévoiler en avant-première de l’ouverture de la saison AH 21-22 l’un des partis pris que vous allez proposer ?

 Nos partis pris sont étroitement liés à notre recherche permanente d’innovation. Nous développons de nombreux outils permettant de faire progresser la fibre tant au niveau créatif qu’éco-responsable.

Ainsi, nous avons lancé une nouvelle laine « non-animale » à base de chanvre et de fibres recyclées, made in France. Cette nouvelle matière s’inscrit dans la tendance mode du teddy et convient aux marques décidant de réduire leur consommation de produits animaux tout en restant respectueuses. C’est pour nous un produit star que nous souhaitons promouvoir lors de cette prochaine saison.

Ecopel attache une place prépondérante à l’innovation et celle-ci est au cœur de vos collections. Comment cela se traduit-il dans votre entreprise ? 

Comme évoqué précédemment, l’innovation est effectivement au cœur de nos collections. Toujours dans la relation de partenariat avec nos clients, nous faisons converger notre ouverture d’esprit à leurs demandes spécifiques ce qui donne lieu à une véritable émulsion créative.

Ainsi, nous débutons cet été un projet passionnant avec le groupe Kering afin d’expérimenter une nouvelle manière écologique de teindre nos fausses fourrures à base de polyester.

 C’est également dans cette optique que nous venons d’adhérer à l’organisation à but non lucratif Textile Exchange.

Ecopel porte également une attention particulière à la protection des animaux. Pouvez-vous nous expliquer quels sont vos projets dans ce domaine ? et nous préciser les partenaires avec lesquels vous collaborez ?

Nous participons au projet Furs for Life mis en place par l’ONG américaine Panthera. Nous avons récemment proposé de lui fournir gratuitement des métrages de fausses fourrures léopard. Le projet vise en effet à remplacer la fourrure naturelle de léopard utilisée par les communautés religieuses d’Afrique du Sud par des fausses fourrures.

Un double symbole pour nous. D’abord parce que la panthère est malheureusement devenue un des symboles de l’extinction animale et d’autre part car elle représente un imprimé intemporel, jamais démodé et réinterprété chaque saison par les créateurs de mode.

Nous sommes impressionnés d’apprendre qu’aujourd’hui, grâce à la fausse fourrure et au travail de cette magnifique ONG, 5000 léopards ont déjà été sauvés depuis 2013.

De façon générale, de plus en plus de fournisseurs s’engagent dans une démarche éco-responsable ? Quelles sont les actions menées par Ecopel pour répondre à cet enjeu majeur ?

Toutes les actions précédemment citées s’inscrivent dans une stratégie plus globale.

Surnommée « Make a change », notre stratégie a pour objectif de proposer des solutions concrètes aux différents points d’ombre de l’industrie textile.

C’est par essence l’ADN de notre entreprise puisque grâce à notre fausse fourrure, les marques peuvent renoncer à utiliser des fourrures animales sans entraver l’aspect créatif et qualitatif de leur collection.

Ainsi nous multiplions les partenariats afin de réaliser des initiatives positives que seront déployés dans les 5 années à venir. Les collaborations citées plus haut ne représentent que le début d’une stratégie que nous voulons ambitieuse et pragmatique.

 Vous participez activement à la Marketplace. Selon vous, quels sont les avantages de la plateforme ? Avez-vous déjà constaté des résultats ? 

 La Marketplace est un formidable outil et une chance unique pour nous de bénéficier à la fois d’une vitrine permanente internationale et du rayonnement incontestable de Première Vision dans le secteur de la mode internationale.

 

Découvrez en avant-première les produits Ecopel sur la Marketplace.

 ECOPEL

ECOPEL

ECOPEL

ECOPEL

ECOPEL

 

 Description de l’entreprise 

Depuis plus de 15 ans, ECOPEL propose une fausse fourrure en polyester ou modacrylique mais également issue du recyclage ou à base d’ingrédients végétaux. Nous nous adressons en priorité aux marques moyen de gamme, haut de gamme ainsi qu’aux marques pointues.

Article précédent PREVIEW OUTERWEAR AH 21/22 : une saison sous protection bienveillante et performante Article suivant PREVIEW CUIR 21-22 : les nouvelles solutions éco-responsables