GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Innovations PE23: Cuirs durables et biodégradables

Grâce à des formulations dignes de l’alchimie, le tannage transforme une peau, naturellement biodégradable, en cuir, matériau rendu imputrescible, apte à défier le temps et les usages. Alors comment « renverser » le procédé et permettre à un cuir de redevenir un élément biodégradable ?

Tout matériau, naturel ou pétrochimique, finira par disparaitre, cependant le laps de temps peut varier de quelques mois à des centaines d’années, et à l’issue de sa décomposition il peut laisser des traces toxiques.

Les tannins, qu’ils soient d’origine minérale comme le chrome ou l’aluminium, végétale comme le mimosa ou quebracho, ou de synthèse, formulés à partir de ressources naturelles ou pétrochimiques, ont tous en commun d’avoir une action chimique importante sur la peau pour la métamorphoser en cuir.

Ces composants, quelle que soit leur typologie, peuvent avoir aussi une incidence sur l’environnement. Raison pour laquelle la biodégradabilité est encadrée, par des méthodes déterminant le degré et temps nécessaire pour que le matériau soit qualifié ainsi.

La norme internationale ISO 20136 est la méthode de référence de tests de biodégradabilité des cuirs afin d’évaluer les conditions optimales pour obtenir un niveau maximal de biodégradation.

La biodégradabilité s’entend par conséquent dans des milieux spécifiques (eau douce, eau de mer ou sol) et des conditions particulières (température, humidité, pH, apport en oxygène, microorganismes activant le procédé…), et vérifie sa non-toxicité et l’absence de métaux lourds.

Vigilance à observer lors de la communication de cette qualité, le terme « biodégradable » seul peut porter à confusion sans explication des atmosphères requises pour la garantir.

Contrairement aux idées reçues, le tannage végétal n’est pas le seul à pouvoir permettre une biodégradabilité optimisée.

Les nouvelles formulations de tannages synthétiques Métal-free, permettent aux peaux de Dani et Mastrotto de garantir la biodégradabilité de leurs cuirs. Cortadoria excelle avec l’obtention de la rigoureuse certification dédiée à la circularité Cradle to Cradle pour leurs peaux de lapins développées avec des tannins de synthèse également.

Ictyos, spécialisés dans la valorisation de peaux de poissons issues de l’agroalimentaire, privilégient eux un tannage intégralement végétal, pour offrir des gammes de cuirs marins biodégradables.

Tester et attester la biodégradabilité d’un produit est avant tout un gage de réassurance quant à l’emploi de formulations visant un respect maximal de l’environnement. Cette qualité ne doit cependant pas faire naitre l’idée que pour autant un produit jeté disparaitra rapidement car lorsque les conditions ne sont pas réunies, la biodégradabilité pourra passer de quelques mois à plusieurs années.

Grade ultime de biodégradabilité, la compostabilité garantit l’obtention d’une matière fertilisante, au terme d’étapes de fermentation et de maturation, caractérisées par une production de chaleur, une perte de masse et de volume, et une transformation de la matière. Les certifications telles que OK Compost assurent une désintégration au-delà de 90%, l’innocuité, et l’absence de métaux lourd dans la matière produite, et également que les résidus des étapes de transformation, peuvent fournir un amendement améliorant la structure et la fertilité des sols. C’est ainsi que les déchets solides peuvent être employés comme fertilisants, approche adoptée par Nova Kaeru, spécialiste du tannage synthétique de feuilles exotiques, et de Raynaud Jeune, acteur phare du tannage végétal. 

Découvrez la suite des Innovations PE23 concernant l’Upcycling Alimentaire et Du textile…au textile

Accédez à la Digital Week de Première Vision Paris et à tous les contenus, et découvrez tous nos décryptages de la saison du printemps-été 23 !

Retrouvez toutes nos conférences et Digital talks,  ainsi que nos séminaires Mode physiques et digitaux.

Previous post Innovations PE23 : Du textile…au textile Next post Smart Keys : Recyclage – Vers une filière mode auto-suffisante en ressources ?

Related posts

Swimwear Printemps-Eté 2023 : fun, féminité et performances accrues

Codes performance Première Vision : Sport&Tech

Preview PE 23 : Sport & Tech

Gloria Jover : L’industrie textile espagnole et son engagement durable

Le lin du Printemps-été 23 : Authenticité affinée

Printemps-été 23: Impressions