GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Focus décors AH 23-24 : harmonies dissonantes 

Les imprimés et décors de l’Automne-Hiver 23-24 expriment avec enthousiasme des partis pris créatifs radicaux et ultra personnels. Une audace qui s’appuie sur des dessins intemporels pour mieux les actualiser sous le prisme de la couleur. Les classiques du genre – fleurs, géométriques et pieds de poule – s’affichent sans complexes dans des harmonies exubérantes et joyeuses qui frisent avec aplomb le mauvais goût. 

Retrouvez également ici la gamme couleurs Première Vision Paris ainsi que nos autres décryptages consacrés à la couleur et aux imprimés de la saison. 


Clash de couleurs 

A la fois essentiels et maximalistes, les décors utilisent la palette chromatique de la saison pour sortir de l’anonymat. Les intemporels – pieds de poule et géométriques – annoncent une énergie follement spontanée. 

Entre cadence et décadence, les fonds sombres révèlent leur puissance pigmentaire en s’associant à des tons clairs éclatants et des vifs intenses. Une façon d’augmenter la visibilité de dessins aux lignes épurées en osant des excès chromatiques désaturés.  


Pieds de poule excentriques

Les pieds de poule s’érigent en incontournables de la saison. Pas si classiques, les visuels sont renouvelés grâce à différents leviers.     

Plus ou moins disproportionnés, les dessins, s’affichent hachurés, pixelisés ou naïvement crayonnés à la main. Les associations chromatiques dissonantes créent des contrastes hauts en couleur. Cette impression est accentuée par des fonds de couleurs sombres, comme le « grey opulence » ou encore le « relic blue », pimentées de teintes vives et intenses, façon « controversial pink », et ponctuées d’une touche acide avec le « high-tech lime ».

 

Géométriques fous

Les motifs géométriques s’éloignent de l’influence purement vintage pour gagner en modernité. Le travail de la couleur, moderniste et multicolore, chahute les conventions du genre. Ronds, carrés et triangles plus ou moins réguliers s’assemblent tel un puzzle chaotique. Les éléments se déclinent autour de gammes peps et optimistes, privilégiant des harmonies fun, pleines d’autodérision, et parfois à la limite du mauvais goût. Les fonds s’orientent vers des neutres verdis et grisés, « green day » ou le « grey silence », et sont rythmés par des accents grinçants comme le « egg yolk » ou encore le    « vitamin halo ».

 

Harmonies perturbantes

La palette de couleurs se veut expérimentale et artisanale, et renouvelle les dessins floraux et folk en les entraînant dans des abstractions décoratives hallucinatoires. Influencées par nos quotidiens, les couleurs évoquent le domaine culinaire et les ingrédients qui se mélangent dans des tonalités à la fois étranges et délicieusement attirantes. Une esthétique spontanée et libérée qui rappelle celle de l’upcycling.

Tachistes étonnants

Fleurs et végétaux demeurent  une source d’inspiration inépuisable.

Elles sont cette saison renouvelées par des références arty. Collages et tracés manuels, aboutissent à des motifs tachistes exubérants. Les éléments graphiques, plus ou moins serrés et colorés, forment des camouflages tachistes et poétiques, à mi-chemin entre abstraction et motifs floraux. Les couleurs employées, comme issues d’un recyclage fantasque, stimulent l’imaginaire.

Les coloris « mastic » et « kraft » font penser à des végétaux asséchés. Ils sont bousculés par des touches de chlorophylle intense, « green epilogue » ou vert « high tech lime », et de floraux digitalisés tels que le « trivial violet » ou le « controversial pink ».  


Folk psyché

Les références folkloriques s’annoncent moins littérales. Les dessins s’agrandissent et les contours, volontairement mal définis, comme floutés, prennent des airs hallucinatoires presque délirants. Une impression accentuée par des gammes chromatiques fantasques.  Les mélanges de couleurs créent des amalgames évoquant des matériaux recyclés. Les fonds bruns comme le « molasses » rassurent et s’associent à des coloris lumineux, « egg yolk » ou encore « vitamin halo », et des vifs intenses, « menthol blister » ou « clearly red ». Effet psychédélique garanti !

Retrouvez aussi les autres décryptages couleurs de la saison, ainsi que la gamme couleurs imaginée par les équipes Mode de Première Vision Paris. 

Article précédent Denim World Tour Episode #2 : Italie Article suivant Talk – Se tourner vers le denim en période d’incertitude