test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test 


GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Denim Automne-Hiver 23-24 : Un denim imprévisible

Le denim fait incontestablement partie des matières phares de l’Automne-Hiver 23-24.

Résolument déterminé à déployer tout son potentiel créatif, il imprègne avec conviction tous les secteurs.

En nous dévoilant d’autres facettes de sa personnalité, il devient une matière privilégiée pour annoncer le renouvellement stylistique entrepris autour du Tailoring.

Les exposants innovent avec des mains, des comportements et des mélanges inédits.

Entre vestiaire chic et décontracté, authentique et assumé, le denim se forge une place de taille au cœur de la saison, quitte à se retrouver là où on ne l’attend pas.

Entre élégance et confort 

Dans la continuité de l’été 23, les exposants ont travaillé des produits capables de répondre au besoin de confort récurrent tout en conservant l’esthétique qui caractérise le jean. Et cette saison, le confort est inhérent à une recherche d’élégance.

Evolution stretch

En denim, le confort se caractérise aussi par une montée en puissance du stretch dans les compositions, tout en tenant compte des problèmes liés à l’écoresponsabilité. De nouveaux mélanges sont mis en place avec des matières recyclées et/ou bio-sourcées. Certains exposants poussent toujours plus loin l’innovation avec des mono-matières qui évitent l’usage de cette fibre synthétique. Ils créent aussi la surprise avec des toiles selvedge conçues dans un mélange élasthanne et polyester recyclé.

La présence accrue du stretch permet de développer des produits plus moulants, sans pour autant entraver le mouvement. On assiste ainsi au retour de vêtements plus sexy, avec des esprits corset et des jeux de découpes soulignant la silhouette sans la contraindre.

Souplesse imprévisible

Pour se plier aux exigences d’un vestiaire City plus flou et décontracté, les mélanges matières évoluent et innovent. La proportion de fibres de lyocell dans les mélanges cotonniers augmentent, aboutissant à des mains plus souples et fluides. Cette souplesse est aujourd’hui aussi possible sur des cotons bio grâce à l’emploi de finissages poussés.

On imagine ici des produits frontières, à mi-chemin entre pyjama chic et costume nonchalant, qui font basculer l’univers citadin dans une approche plus sensuelle. Les visuels ne perdent pas pour autant leur authenticité, avec des armures typiques au denim, valorisant une trame marquée et apparente. Les poids se veulent hivernaux et misent sur des mains malléables.

 

Workwear habillé

L’influence workwear continue de séduire. Cette saison, elle s’ancre résolument dans une recherche d’élégance avec des délavages bruts et épurés. Les matières naturelles – coton, mais aussi laine pour des costumes hivernaux – sont privilégiées.

Dans la famille des fibres naturelles, on constate l’ascension du chanvre, en complément du lin et bien sûr du coton. Les constructions twill octroient une surface clean qui apporte une touche sophistiquée aux costumes d’inspiration utilitaire.

On poursuit ce travail autour de l’armure, avec des effets de chevrons et rayures inspirés des costumes masculins.

L’utilisation du lyocell fait subtilement briller les surfaces des toiles évoquant des effets calandrés. On s’amuse du décalage entre des vêtements hyper construits et des toiles à la brillance discrète. Une influence qui résonne avec le retour de taille plus marquée et l’accessoirisation de ceintures précieuses. On décèle aussi ce surprenant contraste dans le choix des étiquettes et accessoires avec des boutons en denim gravés avec des motifs Art Déco.

Authenticité exacerbée 

La saison denim revendique son attrait pour les matières naturelles avec une authenticité pleinement assumée mais habilement revisitée.

Vrais authentiques

L’utilisation du chanvre s’accentue. Fibre reconnue pour son écoresponsabilité, le chanvre est une alternative de choix au lin et s’associe avec facilité aux autres matières naturelles comme le coton. Cette saison, il est sélectionné pour son authenticité visuelle et sa rusticité végétale. Nulle envie de dissimuler ses fibres apparentes et son aspect moucheté si caractéristique. Au contraire, on valorise ses surfaces poilues et ses touchers volontairement rugueux grâce à des proportions plus importantes de la fibre dans les mélanges. Des poids lourds et des toiles brutes y sont associées pour accentuer cette naturalité tant recherchée ou encore des aspects chinés sur des cotons en mélange.

Cette authenticité recouvre parfois des jeux de faux-semblants avec des mélanges en coton et polyester recyclés. 

Chic et chaleureux

Les tissus proposés par les exposants se veulent aussi plus hivernaux, avec des poids plus lourds mais aussi des touchers et finissages chaleureux, remémorant les lainages traditionnels du vestiaire city masculin. Les mélanges en lyocell arborent des envers émerisés et duveteux octroyant un confort cocooning et élégant.

Un univers qui invite à la douceur et qui se matérialise par des velours corduroy et des surfaces tactiles, projetées sur des pantalons à l’ampleur exagérée façon loungewear deluxe. Au niveau des compositions, on note d’ailleurs l’émergence de matières naturelles haut de gamme traçables, type cachemire. Côté accessoires, les étiquettes s’emparent de cette tactilité à travers des embossages dodus et des velours et feutres ras fabriqués en polyester recyclé.

Retrouvez les autres décryptages de l’AH 23-24 dédiés au denim dans notre magazine ainsi que les webinars consacrés aux tendances denim de la prochaine saison dans notre digital show ou en physique à Berlin du 17 au 18 mai.

 

Previous post Denim Automne-Hiver 23-24 : Fantaisie multifacette Next post La collection AH 23-24 de Bossa : le principe du zéro déchet