GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

La question éco : Les algorithmes et l’intelligence artificielle peuvent-ils servir une mode plus responsable ?

Au premier regard, corréler ses collections à des algorithmes c’est laisser le consommateur dicter la tendance là où le rôle premier des marques de mode créatives est d’insuffler la création dans le quotidien. Cependant après deux décennies qui ont connu l’augmentation constante de la consommation, et une surproduction générant de nombreux invendus devenant des pertes sèches économiques et environnementales, le génie caché au cœur des données n’apporterait-il pas des solutions probantes à cette guerre au gaspillage ?

L’émergence des start-ups d’intelligence artificielle

Savoir cibler précisément son consommateur et ses attentes est un défi conséquent pour les marques positionnées sur les générations Z et Alpha, connectées en permanence aux réseaux sociaux. Décrypter comment éclot une tendance, et à quel moment un désamour, parfois rapide, peut s’opérer, est capital. Au quotidien ce sont des centaines de millions d’images exposées, partagées sur les réseaux sociaux qui alimentent l’envie des consommateurs et font évoluer leurs attentes et besoins.

Avec une déferlante de données aussi importante, difficile pour les marques de distinguer les signaux faibles des signaux forts, de ce qui tend à durer ou du purement éphémère. C’est ici qu’entrent un jeu les plateformes d’analyses de data et technologies d’intelligence artificielle. Livetrend, Heuritech, Lyst, apportent ainsi une solution aux marques désireuses d’être connectées au plus près du marché en temps réel.

Fondées sur l’analyse de données et l’intelligence artificielle, ces start-ups vont delà des algorithmes classiques.

Là où ceux-ci analysent un résultat froidement, l’intelligence artificielle par apprentissage continumachine learning’ permet de connecter la force d’accumulation de données d’une machine à l’interprétation d’un cerveau virtuel, se nourrissant et affinant ses codifications au quotidien, pour trouver la réponse la plus adaptée.


À lire aussi : Smart Key : Comment l’accélération de la fashion-tech répond-elle aux objectifs d’éco-responsabilité ?


L’intelligence artificielle appliquée à la création

Volumes, couleurs, motifs, tailles, c’est au travers de ces millions d’images et requêtes postées sur le web que ces cerveaux virtuels vont faire leur analyse. Force est de constater qu’avec les évolutions exponentielles de l’intelligence artificielle, ces solutions ne sont qu’au début de leur histoire et de leurs pleines capacités.

La rencontre de data scientists et de designers pour concevoir la mode de demain se dessine aujourd’hui. Afin que les collections ne se transforment pas uniquement une réponse basique demandes clients, la force résidera dans l’alliance de ces inventaires catégorisés de données au service des créatifs qui sauront transmettre leur vision et  6ème sens si crucial pour se différencier et faire évoluer la mode.

Cependant à l’heure où une tendance en chasse un autre au plus vite, ces outils n’entretiennent-ils pas une logique de poussée à la consommation et de frénésie d’achats ?

Comme souvent, un outil puissant doit être au servi d’un noble dessein. Utilisé pour rationaliser un lancement en production, détecter quel produit risquerait de finir invendu peut permettre d’influencer objectivement des choix de lancement de collections. A contrario, au service d’un push produit incessant, répondant en temps réel à la dernière exaltation relayée en digital, ne fait qu’alimenter une industrie délétère.

Article précédent Denim PV x Les Teintures de France par Serge H Article suivant Décryptage denim : Interférences