GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

La question éco : Comment s’assurer que la viscose n’est pas liée à la déforestation ?

En 30 ans le volume de production des matières cellulosiques a triplé, entraînant destruction de forêts primaires, pertes de biodiversité, et d’habitats indigènes. Selon l’association à but non lucratif Canopy, la moitié des matières artificielles en seraient encore issues, malgré des avancées notables. Alors comment contrôler et éviter ces dommages ?

 

Auditer et certifier

Canopy déploie des actions avec les producteurs afin d’instaurer une gestion durable. Leur Hot Button Report and Ranking renseigne chaque année les fournisseurs audités et engagés dans un approvisionnement responsable.

FSC est la première certification développée dès 1993 pour préserver les forêts anciennes. Il garantit au travers d’exigences mondiales la conservation, la restauration et l’amélioration constante des forêts. Cette certification peut renseigner le caractère vierge ou recyclé des ressources.

PEFC certifie principalement les bois européens et d’Amérique du Sud, avec des caractéristiques spécifiques à chaque pays. Le système de traçabilité évalue les opérations sur les parcelles et lors de la transformation du bois.

Se tourner vers des ressources alternatives ou recyclées

Des solutions innovantes arrivent sur le marché, en revalorisant l’existant : déchets textiles ou résidus agricoles, pour diversifier les ressources. L’utilisation de déchets de coton est même plus efficace que le bois, compte tenu de la pureté sa cellulose. Le recyclage chimique employé permet d’obtenir des fibres de qualité identiques aux fibres vierges.

Refibra® de Lenzing, Bemberg™ d’Asahi Kasei, Circulose® de Re:newcell, Infinna™ d’Infinited Fibers, NuCyc™ d’Evernu, Worn Again Technologies, OnceMore® de Södra sont les principaux acteurs du changement. Ces nouvelles générations de cellulosiques aux multiples atouts pourraient représenter 50% de l’offre à horizon 2030.

Légiférer pour lutter

La 1ère loi mondiale contre la déforestation importée est à l’étude par la commission européenne depuis janvier 2022. Son objectif ? Accentuer la traçabilité et renforcer les outils d’évaluation pour sécuriser les approvisionnements de 6 matières premières, dont le bois et ses dérivés, afin de palier à la déforestation.

Alors, non déforestée ?

Le bois est une ressource certes renouvelable, mais pas de manière miraculeuse ni immédiate ! Pour ne pas avoir à réparer des écosystèmes endommagés, assurez-vous de choisir des matières à la traçabilité certifiée ou d’origine recyclée, en attendant que les approvisionnements soient réglementés !


Vous souhaitez en savoir plus sur la viscose ? Consultez notre Smart Keys dédié aux matières cellulosiques ➔

Previous post Smart Keys : Durabilité – La qualité est-elle la clé ultime de la circularité ? Next post Les dessous du Made in France avec Peggy Frey #2 : Il était une fois dans l’Ouest !