GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

L’invitée de la mode : Beryl Gibson

 

 

 

 

Beryl Gibson exerce le métier de consultante textile, spécialiste couleur et tutrice dans les secteurs de l’industrie textile et de la distribution. Formée au Royal College of Art de Londres, elle représente l’Angleterre aux concertations de Première Vision. Avec un regard typiquement britannique, Beryl déchiffre les influences qui vont infuser les collections de l’automne-hiver 22-23.

 

 

 

Pour transmettre un message clair et engagé aux clients, il est important que les tissus soient développés avec bienveillance et intégrité, pour une approche écoresponsable pointue sur l’ensemble de la chaine de production.
Les concepts de développements produits se recentrent sur l’écoresponsabilité et la durabilité, priorités principales des entreprises, poussant à la fois l’innovation et l’esthétique.

L’Automne-hiver 22-23 nous emmène dans un voyage hors du temps en renouvelant les tissus essentiels. La réinterprétation des motifs authentiques, affiche une popularité intemporelle grâce à des fils classiques et luxueux, issus de mélanges de fibres trans-saisonniers.
Je vois dans le design beaucoup de résonances nostalgiques, une attirance pour l’artisanat, pour ces objets de notre enfance qui nous sont si chers. Une résurgence qui se retravaille, une célébration du fait-main qui se mélange avec de nouvelles images et imprègnent les saisons, pour développer des produits qui vont s’inscrire dans le monde d’aujourd’hui.

Engagements durables

La prise de conscience des enjeux environnementaux planétaires s’est accélérée dès l’apparition de la pandémie actuelle, et a accentué la montée en puissance des marques de modes éthiques engagées dans des démarches durables écologique et sociales.

Ce changement de perspective, impacte la production de tissus, et a accéléré les recherches et solutions écoresponsables. P.ex l’utilisation de fils durables, certifiés GOTS, GRS, FSC ou les laines WRS; mais aussi l’optimisation des procédés de teintures fils et de tissus teints pièce, afin de réduire la production de déchets, la consommation d’eau et de d’énergie.

On note un réel attrait pour les matières biodégradables, pour les fibres recyclées et non polluantes, pour les teintures ou finissages économes en énergie et pour tous les procédés qui confèrent aux tissus un cycle de vie multiple. La fabrication de textiles doit maintenant adopter une approche mixte, mode et écoresponsable, pour faire face à cet enjeu d’avenir.

La traçabilité et la provenance des matières premières et le bien-être des élevages, les races de mouton locales, notamment les laines britanniques authentiques sont des critères appréciés. Les tisseurs utilisent majoritairement des fibres naturelles, biodégradables et tout à fait compatibles aux mélanges entre elles. On constate un intérêt croissant pour l’utilisation de fils recyclés issus de surplus de fabrication textile ou de vêtements.

Message couleur

Après deux saisons marquées par la pandémie, les tendances couleurs sont désormais plutôt axées sur l’évolution que sur la révolution. Les tissus fantaisie sont aussi agréables à toucher qu’à voir. 

Des coloris enjoués ou glamour incitent au sourire, apportent une dose de gaité et de dynamisme indispensable. Axe essentiel de nombreuses collections, le travail sur les tonalités colorées des chinés, des effets dégradés, des mélanges de teintes fondues dans les laines, sont développés avec précision et détail par des variations dans les proportions des différents fils pour créer une teinte originale.

Souvent l’aspect final contient cinq ou six différentes nuances, toutes combinées pour créer une ultime couleur unique. On observe des couleurs inspirées par la nature et le monde végétal, avec des subtiles combinaisons de teintes.
Parallèlement, un message de couleurs fortes, avec des monochromes vifs et puissants, au-delà des noir, blanc et marine, beaucoup de color-blocs avec des mix de coloris déjantés.

Ces axes couleurs sont utilisés dans les fonds des carreaux ou rayures, pour en raviver les dessins.

Comportements et mains textiles

Le confort est primordial et les mains adoucies. Les motifs plus discrets, moins extrêmes, avec beaucoup de subtilité et de nonchalance à la fois. Des expérimentations excentriques sur les échelles des dessins géométriques, jouent sur le micro-macro. Des faux-unis tactiles et texturés jouent un rôle majeur grâce à l’utilisation de nouveaux fils, de constructions savantes et de finissages novateurs.

La confection du vêtement devient plus décontractée et moins formelle. Les tweeds deviennent moelleux à souhait, et les designers mettent exploitent l’authenticité des Prince-de-Galles, Pied-de-Poule, Pied-de-coq, tartans et Harris tweeds. 

Une sophistication plus durable et ancrée dans la mode est portée par des matières luxueuses, comme les flanelles de laines fines, les cachemires, et mélanges nobles associés à des colorations subtiles.

Découvrez nos autres invités mode Desolina Suter, Sabine le Chatelier , Michiko Ikenishi et Olivia Merquior pour les premières inspirations de la saison de l’automne-hiver 22-23!

Article précédent Madeira : Ressentez le contact avec la nature Article suivant Lurdes Sampaio : Rfive Project, un trio textile portugais uni dans un process d’économie circulaire complet

Articles sur le même sujet

L’invitée de la mode : Desolina Suter

La saison de l’automne-hiver 22-23 en avant-première

L’invitée de la mode : Elisabeth Prat

colors, trends, color forecast

La gamme de couleurs de l’automne-hiver 22-23 de Première Vision

Denim de soirée pour l’automne-hiver 22-23

L’invitée de la mode : Sabine le Chatelier et ses choix Sport AH 22-23