test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test 


GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Décryptage Homme AH 22-23 : Les draps de laine s’affranchissent du classicisme

Entre fun et élégance, les manteaux en drap de laine de l’AH 22-23, incontournables du vestiaire masculin, s’envisagent comme un nouveau terrain d’expression.

Les pièces de dessus n’hésitent pas à se libérer des codes traditionnels et s’orientent vers une fantaisie plus marquée voire carrément exacerbée pour endosser une posture revendicatrice. Bien plus qu’une pièce de protection, le manteau devient une pièce marqueur d’opinions, un véritable « statement mode » : la pièce maîtresse d’un vestiaire qui affiche avec conviction la soif de libertés de style et de genre, mais aussi d’optimisme et de festivité.

CLASHING CLASSICS

Pas question de renoncer à l’élégance sous couvert d’originalité. Les manteaux affichent des coupes classiques, les épaules sont marquées et imposent une prestance assurée. Les lignes droites et épurées mettent l’accent sur la qualité des matières et sur le choix de carreaux déjantés. Les draps de laine se travaillent en mélange avec des laines poilues – du mohair ou de l’alpaga – pour apporter une chaleureuse sensorialité et brouiller les lignes des carreaux. Les carreaux sont joués dans les harmonies de bruns, sont dynamisés par des fils de couleurs tranchés ou s’affirment grâce à des partis pris chromatiques plus dissonants : des roses fuschia qui se combinent à des verts chlorophylle et des oranges vitaminés.

PARTIS PRIS COLORISTIQUES

Dans des versions plus audacieuses, les draps de laine s’approprient les couleurs engagées de la saison comme le « scandal pink », le « cardio orange », ou le « red carpet » à retrouver dès à présent sur la gamme couleurs Première Vision de l’ AH 22/23. Ils s’accompagnent de coupes classiques, esprit croisés double boutonnage, et se rallongent à l’extrême pour un effet spectaculaire. Les versions plus sporty type parkas oversized s’agrémentent de détails de zips fonctionnels apparents, de boutons pression ou encore de cordons de resserrage travaillés dans des coloris ton sur ton pour un effet peps maximum.

Dans une inspiration plus minimaliste, les draps de laine, très longs, arborent des épaules arrondies, et s’approprient les codes du trench avec des bas volets maximisés et des ceintures sanglées à l’extrême. L’utilisation de double-faces colorées permet de mettre l’accent sur des revers surdimensionnés et de jouer les contrastes de couleurs en utilisant les hauteurs de ton, en tablant sur des contrastes savamment étudiés ou encore sur des carreaux prince de galles colorés.

Les silhouettes masculines les plus pointues miseront sur des looks monochromes avec parfois juste un accessoire coloré qui viendra s’immiscer dans la tenue pour provoquer un accident couleurs.

POILUS DEJANTES

La fausse fourrure s’intègre avec conviction dans les collections des pièces de dessus masculines de la prochaine saison. Se substituant aux classiques draps de laine, les différentes longueurs de poils apportent une touche de folie aux manteaux masculins. Des versions aux poils longs, soyeux, comme lustrés dans des couleurs roussies et fondues miment un animal tout droit venu du grand nord. Des versions plus extravagantes zébrées, tachetées ou rayées déclinées dans des couleurs plus artificielles évoquent des animaux surnaturels. Un clin d’œil bling à transposer sur des manteaux oversized pour vêtir l’Homme de l’année prochaine.

Les fausses fourrures aux poils courts et frisés rappelant ceux des moutons se teintent de coloris tranchés et se décorent de motifs aléatoires : des esprits tie & dye d’inspiration très 90’s, ou avec des carreaux aux lignes contrastantes. Sur des blousons longs et amples d’allure sportive, ces fourrures moutonnées viennent renouveler l’esprit polaire et s’associent à des pantalons cargos loose pour proposer des looks d’influence Outdoor pour montagnards urbains.

La saison masculine AH 22/23 annonce son envie de se libérer des classiques du genre.

L’élégance reste de mise mais s’oriente vers une prise de risque stylistique affirmée. Les couleurs créent de véritables chocs chromatiques alors que pour les formes, les codes sportifs et urbains s’hybrident allègrement.  

Article précédent Denim de soirée pour l’automne-hiver 22-23 Article suivant 3D Tex, une usine de pulls en 3D et zéro déchet à saint Malo