les Best homme de l’automne-hiver 20/21

La recherche de matières qualitatives, fonctionnelles et durables est un pré-requis. Pourtant, sous l’apparente sobriété, la fantaisie se glisse à tout instant. Les acheteurs du masculin aiment les laines animées de discrètes fantaisies de fils. En chemise, un esprit soyeux s’infiltre dans les cotons. Pour les pièces de dessus casual ou tailoring, la technicité et le confort se révèlent en tout élégance. Retrouvez et sourcez en ligne sur la Marketplace Première Vision ces matières sélectionnées suite à l’enquête des Best AH 20/21.

Chemises & tops

Shirting mouvant
Forte progression des mélanges Lyocell et viscose, pour des chemises masculines citywear fluidifiées. La recherche de mobilité et d’aisance se traduit également par l’augmentation des demandes de qualités bi-stretch.

 

Cotons précieux
Les frontières entre masculin et féminin s’atténuent. Les choix élisent un shirting influencé par la soie. Les satinés discrets et la brillance des cotons mercerisés sont à nouveau plébiscités.

 

Textures enrichies
Les unis montent en puissance dans les sélections des acheteurs de shirting. Pourtant ces choix évitent l’uniformité. Les couleurs sont denses et profondes, les surfaces animées de micro reliefs et d’effets d’armures. Les seersuckers et les mailles piquées sont remarqués dans de nouvelles versions hivernales. 

 

Authenticité chaleureuse
Se réconforter sans s’enfermer dans la banalité, c’est l’objectif des petites pièces casual au masculin. Les carreaux familiers sont préférés réchauffés par les finissages et les colorations. La laine est appréciée quand elle s’immisce tout en finesse dans les mailles et tissus chemises.


Pièces de dessus

Manteaux cosy
Un confort douillet émerge pour l’homme. Pour les poids manteaux, les sélections vont vers plus de moelleux avec des bouclettes insérées dans les carreaux, du veloutés généreux, des brossés et feutrés plus souples.

 

Lainages tempérés
Les fantaisies sont à la fois plus nombreuses et plus discrètes visuellement. Augmentation des demandes de visuels authentiques aux contrastes atténués. Les carreaux tartans diminuent, au profit des pieds de poule et prince de Galles proposés en ton sur ton.

 

Matérialité virtuose
Chez l’homme, les qualités intrinsèques des matières passent au premier plan. Pour le costume et le manteau, la progression de fibres nobles est notable. Les tissus compacts sont appréciés, comme gage de technicité. Les cotons sont préférés plus denses et plus fins, ils quittent le registre de la nonchalance et entrent dans le champ de l’élégance. La valeur ajoutée se mesure par le toucher.

 

Souplesse chic
Le citywear masculin abolit les barrières entre formel et décontraction. Chez les spécialistes des tissus casuals, les acheteurs élisent des cotons et mélanges lyocell à la souplesse élégante. Les choix se tournent vers des laines plus mobiles pour des vestes et pantalons fluidifiés.

 

Lustre délicat
Encore une convergence des demandes :  la brillance discrète. Elle séduit chez les spécialistes de la laine costume, où les finissages calandrés progressent. Du côté des acteurs du relax, les traitements mercerisés supplantent les effets usés et lavés.

 

Unis sans uniformité
Virage net ! Le lisse n’est plus le favori des sélections. Au premier plan, les surfaces animées de textures fines, les faux unis aux fantaisies imperceptibles, les diagonales visiblement marquées. La recherche de personnalisation passe aussi par de subtiles différences.