La synthèse mode du printemps-été 21

L’information mode s’est concrétisée au coeur du salon de Première Vision paris les 11 au 13 février derniers. Douze espaces mode, transversaux ou particuliers, une gamme de couleurs et des harmonies par marchés, une sélection des produits de chaque métier, des conférences et des présentations mode, des espaces immersifs et interactifs, des documents d’information écrits et multimédia riches, pour donner aux marchés le meilleur de la vision de la saison du printemps-été 21.

La saison

Une saison toute en matérialité et en recherches de plus d’eco-responsabilité, avec en toile de fond, une volonté forte de comprendre les process et qualités des produits.
Une saison où la simplicité s’affirme avec richesse, les unis invitent à des constructions de vêtements plus précis, qu’ils soient fluides ou compacts, ultra légers ou mouvementés. Les fantaisies sont plus mesurées sur les extérieurs et annoncent les prémices de bouleversements de proportions avec les accessoires. Les influences des naturels engendrent des silhouettes élégantes et plus décontractées.
La saison ouvre la prospective d’un futur extraordinaire où la mode est fondatrice de demains engagés, colorés, esthétiques et désirables.

Points forts couleurs

Une gamme généreuse et subtile qui soutient les produits d’éclats changeants, joue avec les lumières, les matités profondes où les luisances sirupeuses. Des harmonies qui prônent des clartés raffinées et révélatrices de la beauté des matières. Des coloriages où le floral s’emballe, où les sombres soulignent et les bleus s’imposent, en versions célestes ou profonds, aquatiques ou immatériels, ils jouent les pivots d’une saison intense.

 

 

Points forts produits

Réduction positive :  Une respiration optimiste et joyeuse qui prône
 la réduction comme un acte créatif positif.
 Une mode qui invite gaiement à l’économie
 de complexités, de transformations et de chimie.
Avec une vision à 360° sur l’éco-responsabilité, l’élégance s’associe à la vigilance du faire, de l matière à la finition, avec des tissus, cuirs et accessoires impeccables en qualités, mains et couleurs.

 

Matérialiser : Donner du corps à la mode, de la consistance aux concepts, de la radicalité et du raffinement aux développements pour un anticonformisme assumé. Oser une matérialité moins lisse, des aspérités de caractère et une influence de la nature intégrée, assumée et dépassée.
Avec des tissus qui captent l’air dans la matière, qui capturent les caractéristiques du végétal loin de toute rusticité, qui invitent à de souches aux aspérités de caractères.

 

En mouvement : Embellir les impermanences de la mode et prendre la vague des changements de rythmes à bras
le corps. Se jeter avec un plaisir non dissimulé dans les nouvelles musiques de demain, s’engouffrer dans la vitesse et faire vibrer les silhouettes.
Avec des surfaces animées, variant du plus petit crépon à de vrais reliefs ondulants, des mouvances lumineuses, passant du reflets mielleux en cuir et ambres en accessoires, à des éclats lustrés et vibrants en tissus.

 

Flexibilité : S’immiscer avec souplesse et agilité dans une mode qui flirte entre réalité et fiction. S’infiltrer avec bienveillance et rigueur dans des mondes poreux entre digital et réel. Hybrider les matières et les touchers, les augmenter de promesses formi- dables, pour s’inventer des mondes plus beaux, plus forts, et se parer de volumes 3D plus vrais et sensuels que nature.
Avec de nouvelles souplesses somptueuses, dynamiques et sensuelles, aux rondeurs fermes et dodues en accessoires, cuirs et tissus ou des constructions au carré souples et déliceusement confortables.

 

Dès début mars, retrouvez les analyses des Best du printemps-été 21, résultats des enquêtes marchés quotidiennes réalisées lors du salon de Première Vision Paris, sur nos site web, Marketplace et réseaux sociaux.