Nelly Saunier, artiste plumassière

Des oiseaux pour fournisseurs, des heures de travail de fourmi qui se comptent par centaines… Nous ne sommes pas dans un conte animalier, mais bien dans un atelier, celui de Nelly Saunier.
Nelly Saunier est artiste plumassière, parmi les dernières dépositaires d’un savoir-faire ancestral dont elle s’éprend alors qu’elle n’a que quatorze ans.
corolla Ararauna © Cecile Rogue
Coiffes d’Indiens, masques de carnaval, couvre-chefs aristocratiques… Tantôt frivoles, tantôt symboles, à la fois superficielles et spirituelles, les plumes jalonnent l’histoire de la parure et en disent long sur la culture. Les années folles sont dingues de plumes : on dénombre plus de 400 plumassiers en France en 1929 – ils ne se comptent plus que sur les doigts de la main aujourd’hui. Mais qu’importe si l’âge d’or de la plume est révolu, Nelly Saunier s’y lance à corps perdu : après un apprentissage de la technique au Lycée Octave Feuillet et un perfectionnement de sa formation aux Arts Appliqués, elle ouvre son atelier de plumassier.
alcove ©  Nelly Saunier
La plume vivante, vibrante, lui fournit la matière première magique lui permettant de s’exprimer pleinement. Dans cet entre-deux, terrain de création fabuleux à mi-chemin entre couture et sculpture, elle travaille ce matériau profond, générateur d’émotions. En plus d’oeuvrer pour les plus grands noms de la mode (de Chanel à Givenchy en passant par Nina Ricci ou Jean Paul Gaultier), Nelly Saunier met son savoir-faire d’exception au service de ses propres inspirations pour donner naissance à des compositions originales, point d’orgue d’une rencontre heureuse entre art et artisanat. Sous son œil et dans sa main, la plume trace son chemin : elle brouille les pistes pour se muer en fleur, orner les ailes d’un papillon ou se poser sur des souliers prêts à s’envoler.
chemin de fleurs © Pascal ito
« La plume, c’est une émotion, explique Nelly Saunier. Elle permet à l’artiste de créer des objets de poésie naturelle. » Des objets d’art, légers comme une plume et libres comme l’air.
www.nelly-saunier.com