Le Musée Ethnographique du Vietnam

Quand on pense au Vietnam, on n’imagine pas que si 87% de la population est issue de l’ethnie des Kinh (aussi appelés les Viet), cinquante-trois autres minorités ethniques peuplent le pays du Nord au Sud.
Le Musée d’Ethnographie du Vietnam situé à Hanoi n’a rien à envier au fameux Musée du Quai Branly parisien. C’est l’endroit rêvé pour découvrir les us et les coutumes de ces communautés.
Ouvert au public en 1997, ce lieu exceptionnel est l’aboutissement d’une collaboration entre des chercheurs et conservateurs vietnamiens et des experts français comme Christine Hemmet, chargée du Département Asie au Musée de l’Homme.
Musee Ethnographie Vietnam
Musee Ethnographie Vietnam
On pourrait y passer des heures, à découvrir les rites funéraires ou les cérémonies de mariage et tout ce qui constitue les signes ethnographiques distinctifs de ces ethnies.
Le musée a collecté plus de 25000 objets sur tous ces différents peuples. Il compte également une magnifique collection textile autour des costumes et des savoir-faire artisanaux. Grâce à une scénographie très didactique et interactive, entre photos, diffusion de films et de bandes audios, on se plonge dans des collections ethnographiques : objets sacrés ou du quotidien, des antiquités d’une qualité remarquable.
Musee Ethnographie Vietnam
À chaque groupe, sa langue, ses propres traditions, ses vêtements et ses savoir-faire : tissage, vannerie, broderie, poterie… La visite du musée permet de saisir les différences et les ressemblances.
Si les hommes ont la plupart du temps choisi de se vêtir à l’occidentale, les femmes continuent de porter l’habit traditionnel au quotidien.
Une femme Hmong portera de grandes jupes plissées en chanvre et coton indigo avec des décors de batik, de broderies et d’appliqués. Une Dao Rouge (ou Yao) des montagnes du Nord posera une imposante coiffe rouge pour y dissimuler sa longue chevelure. Les femmes Thai qui vivent principalement à l’Ouest du Vietnam, près de la frontière laotienne, noueront autour de leur taille de longues jupes portefeuille, sarongs en brocard de soie aux couleurs chatoyantes.
Musee Ethnographie Vietnam
Chacune de ces tribus continue à perpétuer leurs traditions. De mère en fille, les femmes se transmettent leurs connaissances en pigments et teinture naturelle, sur la filature du chanvre et du coton, les points de broderie et techniques de tissage, ainsi que leur répertoire de motifs aux symboliques variées qui trouvent leur inspiration dans la nature.
Si vous passez par Hanoi, une visite au Musée de l’Ethnographie s’impose ! Pour le gouvernement vietnamien, ce musée est une vitrine de choix, une manière d’affirmer sa volonté de soutenir et de promouvoir la diversité culturelle de son pays et de présenter de la plus belle façon le patrimoine vivant et si riche de toutes ces communautés méconnues.
www.vietnamonline.com