Kyoji Tamiya, Tamiya Raden, au salon Maison d'Exceptions

(Sous-titres français disponibles)

Nous sommes l’atelier Tamiya Raden, nous fabriquons des tissus. La caractéristique de notre travail est de réaliser des fils avec la nacre des coquillages et de les tisser. Nous utilisons une fine lamelle de nacre que nous extrayons des coquillages, avant de l’appliquer sur la feuille de Washi, le papier japonais souple et solide, qui procure au fil sa résistance. Nous coupons ensuite cette feuille en bandes, des lamelles très fines, et nous les utilisons pour tramer nos tissus. Cette idée de tissage de la nacre a été développée par mon père il y a bientôt 40 ans et nous avons surtout produit des Obis avec ce tissu. Dans l’univers du Kimono, les produits sont toujours très classiques que ce soit le type de motifs proposés ou la façon dont nous utilisons la nacre. Pour utiliser ce tissu pour autre chose, il fallait moderniser notre approche. Nous avons beaucoup travaillé là-dessus. Par exemple, utiliser d’autres matériaux que la nacre, comme le cuir, la laque ou l’écorce de bambou. Ce sont des nouveautés développées depuis que j’ai rejoint la société.