Jean-Pierre Ollier, brodeur et ennoblisseur textile au salon Maison d'Exceptions 2/2


« J’ai un atelier de broderie que l’on appelle ainsi mais qui n’est pas un atelier de broderie avec un style académique. On a commencé cet atelier en 2000 donc il n’est pas si vieux que ça. Comme on n’avait pas d’archives, on a essayé de chercher une expression textile qui n’existait pas, c’est à dire une création textile sans tabou, tant sur le plan technique que sur celui de la matière. On essaye avant tout de rendre chaque textile précieux, en se concentrant non pas sur la matière en elle-même mais sur la manière de l’utiliser  : la tresser, la mélanger, exploiter sa rigidité ou sa souplesse, un effet plastique, etc. »