Francisca Vieira, Natural Cotton Color, au salon Maison d'Exceptions 2/2


(sous-titres anglais disponibles)
« Le coton naturellement coloré est cultivé dans notre région. C’est une matière première biologique, donc respectueuse de l’environnement. Naturellement colorée, elle n’a besoin d’aucune teinte chimique. Sa culture nécessite 87 % d’eau en moins par rapport à celle du coton conventionnel.
En ce qui concerne les bénéfices humains, l’EMBRAPA (Entreprise brésilienne de recherche agricole) a déterminé que je payais le prix le plus élevé pour 1 kg de plumes de coton dans tout le pays. Cela signifie que les agriculteurs qui travaillent pour moi gagnent deux fois plus que leurs homologues de l’agriculture conventionnelle. Pour moi, cela signifie énormément. »