Les nouveautés des tanneurs

Au vu des pré-collections découvertes sur le salon Blossom Première Vision en décembre dernier, le printemps été 2021 s’annonce déjà innovant et raffiné. Quatre thèmes ressortaient particulièrement des nouveautés présentées par les exposants. En plus de l’écologie devenue une préoccupation majeure pour les tanneurs.

Jeux de lumière

Les tanneurs aiment jouer avec la lumière pour agrémenter leurs articles. Et ils recourent à de multiples techniques pour les parer de différents effets tels que la brillance par exemple. Ainsi, Conceria Superior couvre un cuir de vache tanné au chrome d’un finissage rappelant l’éclat du box. Et Conceria Cilp lustre un veau souple et plutôt fin (0,9 – 1,1) par polissage et repassage. Dans une autre veine, Curtidos Badia crée un effet nuageux sur un taurillon par un finissage semi-aniline alternant éclaircies et assombrissements. Un peu similaire, l’article en croute bovine teint en foulon et repeint au pinceau d’Opéra présente de curieuses moirures. Le baby veau à poils de Russo di Casandrino luit de reflets irisés dus à la pose d’un film. Et l’agneau de Mégisserie Richard scintille délicatement grâce à un finissage pailleté.

 


Vache tannée chrome avec finissage brillant façon box de Conceria Superior


Veau souple, fin et brillant de Conceria Cilp


Taurillon finissage semi-aniline effet nuageux de Curtidos Badia

Croute bovine teinté masse et repeinte au pinceau d’Opéra

Baby veau à poils laminé reflets irisés de Russo di Casandrino

Agneau finissage pailleté de  Mégisserie Richard

Textures et reliefs

Là aussi, diverses techniques sont à la disposition des tanneurs pour créer un relief sur la surface de leurs articles. Et les résultats varient, avec plus ou moins d’intensité. Pour commencer, citons le relief le plus léger : le froissé délicat d’un agneau très fin de Pellican laminé d’un papier « bonbon ». L’agneau stretch plissé par torsion de Cuirs du Futur se veut aussi plutôt subtil, même s’il revendique de « conserver ses plis une fois tendu ». L’agneau plissé à la machine d’Indutan se dote en plus d’un embossage placé réalisé avec « une sorte d’emporte-pièce ». Le veau pigmenté de Bonaudo se couvre d’un embossage façon microsillon à faire tourner les têtes ! L’agneau laminé argent de Deviconcia, froissé puis embossé d’un quadrillage « matelassé » est encore plus démonstratif. Le python de La Patrie se donne de l’épaisseur en arborant des agrégats graniteux et scintillants appliqués à la main sur certaines de ses taches. Enfin, l’agneau à poils d’Inducol opte pour le relief régulier de côtes obtenues par rasage.


Agneau laminé légèrement froissé de Pellican

Agneau stretch plissé permanent de Cuirs du Futur

Agneau plissé à la machine avec embossage placé d’Indutan

Veau pigmenté et embossé microsillons de Bonaudo

Agneau laminé argent, froissé et embossé façon matelassage de Deviconcia

Python avec taches couvertes de résine granitée pailletée de La Patrie

Agneau à poils rasé à côtes d’Inducol

Vintage sophistiqué

Les apparences vintage se sophistiquent, soit parce qu’elles jouent la subtilité, soit parce qu’elles résultent au contraire de procédés élaborés. Dans la première manière, on trouve, chez Russo di Casandrino, un agneau finissage « papier » un peu brillant et raide qui rappelle les années 70 et, chez Faeda, un article en vachette embossé couvert d’un finissage marbré comme irrégulièrement et superficiellement usé. Inducol feint aussi l’usure partielle avec un laminage argent en taches côté chair. Dans le genre plus compliqué, on trouve un agneau velours stretch de Cuirs du Futur, décapé avec un papier abrasif produisant un aspect délavé, une chèvre teintée en bleu d’Alran, laminée d’un film argent puis poncée pour un effet deux tons en défonce et un taurillon embossé orange de Rémy Carriat tamponné de blanc sur le sommet du grain pour un résultat bicolore – au contraire du précédent – en sommet de grain.

Agneau finissage « papier » de Russo di Casandrino

Vachette embossée avec finissage marbré de Faeda

Agneau lainé d’Inducol laminé côté chair avec film en taches

Agneau velours stretch décapé effet délavé de Cuirs du Futur

Chèvre laminé argent et poncée d’Alran

Taurillon embossé et tamponné de finissage blanc de Rémy Carriat

Toucher sur peau poncée

Que ce soit côté chair, pour le velours, ou côté fleur, pour le nubuck, le ponçage est synonyme de douceur. Non contents de cette simple sensation, les tanneurs la sophistiquent par divers procédés. La Mégisserie Alric, par exemple, « travaille sur de nouveaux agneaux et de nouvelles méthodes de ponçage, avant ou après teinture, pour obtenir des velours aussi fins que celui du baby veau ». Rémy Carriat applique un film sur un taurillon nubucké puis le foulonne pour lui redonner de la souplesse et craqueler sa surface. Faeda imite le nubuck sur une vachette embossée croco par un « finissage particulier ». Plus inattendus, Cuirs du Futur et Conceria Superior mélangent toucher velouté et toucher gras sur un agneau stretch nubucké, pour le premier, et sur un baby veau velours, pour le second, en incorporant une huile en cours de process.

Taurillon nubucké, laminé et foulonné de Rémy Carriat

Vachette grain croco avec finissage « nubuck » de Faeda

Agneau stretch nubucké huilé de Cuirs du Futur

Baby veau velours huilé de Conceria Superior

Fil vert

Les tanneurs ne perdent pas de vue l’objectif commun de la filière de rendre le cuir encore plus vert et durable. Beaucoup d’entre eux proposent donc des articles sans métal, comme Alran avec ses chèvres de tannage végétal et/ou synthétique, ou Pellican et ses agneaux. « Nous avons mis au point des article en agneau ou veau sans chrome, avec une belle main ronde, ce qui est très difficile avec le tannage synthétique » se félicite notre interlocuteur chez Russo di Casandrino. Chez Carisma, l’agneau et le baby veau de Nouvelle Zélande se déclinent aussi sans chrome, en tannage synthétique. D’autres initiatives vont dans le sens de la durabilité. Ainsi, Conceria Stella a obtenu le label Silver de LWG en assurant la traçabilité de toutes les peaux. L’avantage de maîtriser tout le process ! Et Chiorino Technology vient d’élaborer un finissage plus écologique, avec 30 % de polyuréthane et 70 % de polymère d’origine végétale. Ce qui, sur ses croutes bovines sans métal, est particulièrement écologique tout en étant résistant. Les progrès continuent aussi sur terrain vert !

Agneau de Nouvelle Zélande ridé sans métal de Pellican

Agneau de tannage synthétique avec belle main ronde de Russo di Casandrino

Baby veau de tannage synthétique de Carisma

Croute bovine sans métal avec finissage écologique de Chiorino Technology

Retrouvez la liste complète des tanneurs présents du 11 au 13 février prochain ICI

Commencez dès maintenant votre sourcing cuir sur la Marketplace Première Vision