La mise au rapport / la mise au raccord du motif

 premiere vision_article_3_rapport

Suite à l’achat ou à la création d’un dessin, le designer textile crée la répétition du dessin pour obtenir ainsi un motif qui se répète de façon infini. C’est ce qu’on appelle la mise au rapport ou la mise au raccord. La prochaine étape sera la réduction de couleurs du motif.

 

La mise au rapport / mise au raccord

La mise au rapport permet d’obtenir un motif qui se répète sans délimitation, sans rupture ni soudure avec un rythme visuel, régulier ou irrégulier. Les côtés du motif correspondent parfaitement lorsqu’il est dupliqué et juxtaposé. Il pourra ainsi être imprimé sur toutes les tailles de surface, de façon illimité.

Pour rappel, il existe plusieurs types de motif textile : le motif all-over, le motif semi-placé et le motif placé. Pour plus d’information, consultez l’article sur le motif textile.

La répétition du motif a un nom selon le sens de répétition :

  • dans le sens de la hauteur : le rapport
  • dans le sens de la largeur : le raccord

 

Les types de répétitions

Il existe de multiples façons de répéter un motif parmi lesquelles on distingue :

  • le rapport droit (il se répète de manière rectiligne)
  • le rapport sauté

◦horizontal (il se répète en quinconce horizontalement, sur la hauteur)

◦vertical (il se répète en quinconce verticalement, sur la largeur)

  • la répétition en miroir
  • la répétition en diamant
  • etc

 

Dans les faits, on utilise souvent un rapport sauté d’un demi qui équivaut à une répétition du motif en quinconce. Le décalage entre chaque ligne est d’un demi motif pour que la répétition créée soit équilibrée.

 

Le rapport droit :

premiere vision_article_3_1

 

Le rapport sauté un demi :

premiere vision_article_3_2

 

Répétition en diamant et en miroir :

premiere vision_article_3_3

La taille du motif

Dans le cas d’une impression traditionnelle à cadre rotatif, dite aussi impression au cylindre ou impression rotative, la taille d’un motif dépend de la taille des cylindres qui seront utilisés pour l’impression du motif. Ceci ne sera pas vrai pour une impression numérique qui n’impose pas de limite dans les tailles de motif puisqu’elle n’utilise pas de cylindres d’impression.

premiere vision_article_3_4

Le rapport

Le rapport désigne l’unité de base de la répétition dans le sens de la hauteur du tissu. Sa taille est fonction de la circonférence du cylindre utilisé ensuite pour l’impression. Le rapport du dessin est alors un sous multiple de cette mesure.

Par exemple, pour un cylindre de 64 cm de circonférence (taille la plus répandue), le rapport (donc la hauteur du motif) peut être de :

  • 64 cm
  • 32 cm (½ de 64 cm)
  • 21,33 cm (⅓ de 64 cm)
  • 16 cm (¼ de 64 cm)
  • 12,8 cm (⅕ de 64 cm)
  • 10,66 (⅙ de 138 cm)
  • 8 cm (⅛ de 64 cm)
  • etc

Le raccord

Le raccord désigne l’unité de base de la répétition dans le sens de la largeur du tissu. Sa taille est fonction de la longueur du cylindre soit en général 140 cm ou 160 cm voire 280 cm (surtout pour les tissus d’ameublement).

On calcule le raccord en soustrayant la lisière* (bordures du tissu) à la longueur du cylindre.

Par exemple, sur une base de tissu de 140 cm avec des lisières de 2 cm on obtient un raccord de base de 136 cm.

La taille du raccord peut être un sous-multiple de la largeur du cylindre moins les lisières donc dans ce cas, un sous-multiple de 136 cm.

Le raccord (donc la largeur du motif) peut être de :

  • 136 cm (on obtient un rapport semi placé, voir l’explication ci-dessous)
  • 68 cm (½ de 138 cm)
  • 45,33 cm (⅓ de 138 cm)
  • 34 cm (¼ de 138 cm)
  • 27,2 cm (⅕ de 138 cm)
  • 22,66 cm (⅙ de 138 cm)
  • etc

 

Combinaisons rapport-raccord

Après avoir calculé le rapport et le rapport, on peut ainsi obtenir une multitude de combinaisons de rapport et de raccord qui donneront des tailles de motif variés :

  • 64 cm (hauteur : le rapport) x 68 cm (largeur : le raccord)
  • 64 x 34
  • 32 x 68
  • 32 x 17
  • etc

Sur un rapport/raccord de 64 x 68, cela signifie que le dessin de répète 2x sur la largeur du tissu, 4x pour un 64 x 34, etc…

On peut combiner à l’infini les rapports-raccords tant les sous multiples sont respectés.

Dans cet exemple, la taille de ce motif all-over, qui a un rapport sauté de un demi, est de 21,33 cm x 19,42 cm. Le motif a un rapport de 21,33 cm (hauteur) et un raccord de 19,42 cm (largeur).

 

premiere vision_article_3_5

 

Le rapport semi-placé

Lorsqu’un dessin est placé sur toute la laize** (toute la largeur du tissu) avec une hauteur qui correspond à la circonférence du cylindre ou qui en est un sous-multiple, on parle de rapport semi placé. On dit que le motif est un motif semi-placé (voir des exemples).

Par exemple avec une circonférence de cylindre de 64 cm, on obtient un motif de :

  • 64 cm de hauteur x 136 cm de largeur (hauteur = 1 circonférence)
  • 32 cm de hauteur x 136 cm de largeur (hauteur = ½ circonférence)
  • 21,33 cm de hauteur x 136 cm de largeur (hauteur = ⅓ circonférence)
  • 16 cm de hauteur x 136 cm de largeur (hauteur = ¼ circonférence)
  • etc

Exemple de développement d’un motif semi-placé pour une nappe (la hauteur du motif correspond au rapport du motif, la largeur correspond au raccord) :

 

premiere vision_article_3_6

 

Les logiciels utilisés

La mise au rapport se fait à l’aide logiciels professionnels textiles comme ceux de la suite Ned graphics (design & repeat pour la mise au rapport), AVA, Pointcarré, …

On peut aussi la réaliser sous photoshop ou illustrator avec certains outils que je vous présenterai prochainement.

Pour pouvoir précéder à la coloration du motif obtenu, le designer textile passe à la réduction de couleurs du motif.

 

*lisière d’un tissu

Les lisières correspondent aux deux bordures d’un tissu.

** lé ou laize d’un tissu

La laize correspond à la largeur du tissu comprise entre les deux lisières.

 

Source : https://textileaddict.me/la-mise-au-rapport-la-mise-au-raccord-du-motif/