Design textile sans frontières

Motifs floraux ou abstraits, grands ou petits, manuels ou numériques, les collections proposées par les 27 nouveaux studios internationaux qui feront leur début en février à Première Vision Designs se doivent d’être anti-conventionnels et de casser toute barrière, soit-elle technique, de genre ou de style.

Focus sur 6 nouveaux studios :

 

Le studio belge Something Els est en bonne position pour témoigner de ce décloisonnement visuel : sa fondatrice, Els Vande Kerckhove, a fait ses preuves dans le domaine du graphisme et, pour ses débuts à Première Vision Paris, a choisi de présenter aussi une sélection de motifs dessinés par Anthony Jammes, architecte de son état.

De cette rencontre de disciplines et de sensibilités découle un catalogue de motifs dessinés à l’ordinateur exquisément graphiques et volontiers unisexe, à destination du marché mode mais aussi des accessoires et de l’univers déco.

©SomethingEls_AnthonyJammes

Colombian prints

Colombian Prints studio est là pour confirmer les bienfaits de ce dépassement programmatique d’horizons : fondé en 2017, ce studio associe les talents de Turcios, designer textile chévronné, et de Nani, caricaturiste, féministe et dessinatrice de bandes dessinées active dans le domaine textile depuis bientôt vingt ans.

Les motifs issus de leur dialogue créatif ont comme dénominateur commun un réalisme magique fort original qui fait la part belle aux animaux et aux fleurs fantastiques, dessinés à la main quoi qu’elle soit la technique choisie, du dessin au trait à l’aquarelle en passant par l’acrylique.

Il en est de même pour le studio brésilien Oficina Caramelo, dont les fondatrices, Solange et Rosana, ont pour l’une, un passé d’artiste visuelle et de créatrice d’accessoires en France, pour l’autre, un background de peintre-céramiste et de designer dans le domaine du textile.

Fondé en 2011, le studio issu de leur collaboration traduit ces expériences multiples dans un catalogue de motifs botaniques, géométriques et animaliers très contemporains s’emparant de toute sorte de technique, du dessin à main levée à la modélisation numérique, en passant par la photographie, la gravure, le collage, la sérigraphie et le tissage de papier.

Oficina Caramelo

Laima joubert

L’éventail inépuisable de techniques et de procédés originaux qui jaillissent au carrefour entre les arts visuels, le graphisme et l’univers textile est une source d’inspiration primordiale aussi pour Laima Joubert, qui n’hésite pas à mélanger l’aquarelle, l’acrylique, les pliages de papier et la linogravure pour esquisser les lignes de fond des dessins qu’elle perfectionne ensuite à l’ordinateur. Les motifs du studio londonien qui porte son nom ne pourront qu’être le fruit de cette ouverture d’esprit et d’horizon : abstraits, graphiques et monochromes, ils pourront tout aussi bien être figuratifs, bariolés et hautement décoratifs, selon qu’ils s’inspirent des arts graphiques, des motifs traditionnels d’Afrique du Sud ou de l’Art nouveau de Gustav Klimt.

Amélie Vitrac de l’Haylie Jade Design puise elle aussi son inspiration dans un éventail de techniques et d’inspirations très large, qu’elle tire de sa double formation en design mode et textile, de son expérience passée comme directrice du pôle graphisme d’une marque de prêt-à-porter français ainsi que de sa passion pour la peinture.

Pour ses débuts à Première Vision Designs cette créatrice française présente un large choix de motifs éclectiques et unisexes, allant des motifs maxi-floraux aux élaborations géométriques gestuelles, des palettes pastel au noir et blanc graphique. Un éventail d’inspirations joyeusement éclectiques se tenant à la seule règle de n’en avoir aucune.

Haylie-Jade-Design

G. Disegni

L’inspiration d’univers parallèles au domaine textile et la volonté explicite de casser tout conformisme et automatisme de vision est également au cœur de la philosophie de Giulio Masciocchi, fondateur de G. Disegni : spécialisé dans le design textile pour la mode, le beachwear et les accessoires, créateur aussi de foulards personnalisables dans tous les détails de conception et de production, ce studio italien propose une collection de motifs végétaux tropicaux, de fleurs photographiques, de propositions tye & dye, mais aussi de motifs géométriques urbains et animaliers aux traits stylisés et aux contrastes chromatiques marqués.
Motifs exubérants, éclectiques, anticonformistes, touche-à-tout : en un mot, libres.

En attendant de les rencontrer du 12 au 14 février prochain, retrouvez la liste complète des nouveaux exposants de Première Vision Designs =>