GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Savoir-faire : mailles décor

Une réponse à l’envie conjointe de fantaisie et de confort

Rectilignes, circulaires ou Rachel, les textiles tricotés favorisent la flexibilité et la souplesse sans pour autant renoncer à la quête de suppléments esthétiques. Imprimées, brodées ou jacquards, les mailles se prêtent à l’ornementation avec une variété de techniques élaborées.

La maille imprimée
Les procèdes d’impression appliqués aux mailles et aux chaine et trames sont comparables : Motifs placés et dessins all-over sont réalisés en sérigraphie, en impression rotative ou digitale. Pour obtenir un résultat d’impression qualitatif sur les jerseys, les interlocks, les molletons, une attention particulière est portée à la mise en place et à la préparation du support. La maille bouge et elle est souvent extensible, si elle n’est pas parfaitement installée, des faux plis s’installent et font apparaitre des défauts. Si elle est trop ou pas assez tendue lors de l’impression, la régularité du motif est altérée. La profondeur des couleurs, la précision du tracé, la subtilité des nuances sont issus d’une bonne adéquation entre la technologie d’impression et le type de support. Chaque imprimeur détient un savoir-faire qui lui permet d’évaluer quel processus il doit mettre en place selon la nature du dessin et de la base d’impression choisie.

La broderie sur maille
Ce procédé d’ornementation doit aussi prendre en compte la flexibilité du support. Des contraintes supplémentaires s’ajoutent ici à celle de l’impression pour réaliser un dessin sans défaut. Sa mise en place homogène nécessite une dextérité particulière, car la base du décor n’est pas posée à plat, elle se présente à la verticale devant le métier à broder. Souvent la maille est appliquée à un tissu dissout après broderie, qui permet de gérer la tension du textile et de le fixer sur le métier. Cet assemblage temporaire résout également les problèmes de cloquages, facilite le travail des aiguilles à travers la matière et la protège du démaillage. Pour supporter la perforation, les indémaillables de type « mailles chaine » sont souvent favorisées notamment pour les qualités fines intégrant de l’élasthanne. Cependant, certains spécialistes savent broder des mailles rectilignes ou circulaires plus épaisses.

La maille jacquard
Contrairement à l’impression ou à la broderie qui appliquent un dessin sur un support, en jacquard, le décor est issu de la structure même du textile. Les motifs apparaissent par contraste de couleur, par opposition de textures, par jeux d’épaisseur ou par différences d’opacités. Les techniques de jacquard sont aussi variées que les types de mailles. Rectiligne, circulaire ou jacquardtronic, simples ou doubles fontures, jauges fines ou grosses, donnent des résultats différents et couvrent l’intégralité des usages, du poids manteaux jusqu’à la maille lingerie.

Le jacquardtronic entre dans la catégorie des « maille chaine » et permet de développer des mailles tramées dites indémaillables. La maille dentelle est réalisée sur ce type de machines. Le motif est dessiné par contraste de liages plus ou moins ajourés et les fils de trames opacifient partiellement ou totalement le tricot.

En maille circulaire, les dessins jacquards sont réalisés à partir de différents liages, en jersey, en doubles jerseys, en maille « matelassée », en ajourés, en maille éponge et velours. Le nombre de couleurs possibles, la dimension et l’espacement des motifs sont conditionnés par le type de machine utilisées et la technique de tricotage.

En maille rectiligne les catégories de jacquards sont équivalentes au tricot circulaire. Une des spécificités des décors dédiés aux mailles « pull » réside dans l’adéquation entre le placement du dessin et la forme finale du vêtement. L’intarsia par exemple, réalisé en simple fonture, permet d’opposer de larges blocs de couleurs sans ajout d’épaisseur.

Quel que soit la technique de tricotage, le serrage de la maille, la tension et l’élasticité des fils ont un impact sur la proportion du dessin. Pour obtenir un résultat fidèle au motif d’origine, ces données sont prises en compte dans la programmation. En maille Jacquard, une multitude de paramètres participent à l’élaboration du décor et offrent de vastes possibilités de développements.

Dans toutes les disciplines, la maitrise technique alliée à la créativité permet d’exprimer son originalité, de proposer de nouvelles écritures, de développer des expression personnelles et innovantes.  Dans l’industrie de la mode, cette alliance est principalement issue de rencontres, de collaborations, de partenariats. Pour vous éclairer sur les différentes possibilités de développements originaux, nous vous proposons une série d’articles dédiés aux savoir-faire de notre industrie, à suivre tout au long de l’année.

Article précédent La saison de l’automne-hiver 22-23 en avant-première Article suivant Savoir-faire cuir : Les différents types de tannage éco-responsables

Articles sur le même sujet

Collections denim P/E 22 : formes et matières incontournables

Coups de coeur P/E 22 : Embellissement solaire

Coups de coeur P/E 22 : Naturalité élaborée

COUPS DE COEUR P/E 22 : CONCRETE TRANSPARENCE

COUPS DE COEUR P/E 22 : Aisance sensuelle

P/E 22 : Le lin au cœur des collections