GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

MANUFACTURING PE22 : Décryptages et savoir-faire

Pour la saison du Printemps Été 2022, les confectionneurs de Première Vision présentent des savoirs faire pour tous les secteurs et marchés. De l’enfant à la femme flou en passant par le tailleur, ils ont développé des techniques qui allient mode et solidité, le raffinement des détails et la sophistication des coupes. 

 

 

Smockés d’été
Les Smocks, travaillés pour l’enfant ou pour la femme, apportent un style bohème aux pièces et caractérisent un romantisme très estival. Ils apparaissent en décoration sur les cols, les poignets. Minutieusement rebrodés de décors, avec des motifs floraux pour un effet bucolique ou avec des losanges dans un style graphique, ils accentuent une recherche de sophistication dans les détails. Cette technique élastiquée permet de jouer avec générosité les volumes dans les chemisiers et robes. A la ceinture les smocks cintrent les tailles avec délicatesse et jouent avec les matières pour créer des plissés. En all over sur le buste ils invitent à dessiner des corsages confortables façon taille de guêpe. Aux poignets des manches, ils accentuent les volumes bouffants pour un effet volanté. Les pièces travaillées en imprimés ou en décors sont taillées façon shirting. Une technique qui s’étend au-delà du chaîne et trame en se développant sur les jerseys de la saison.

 
 

Sportswear
Les développements sport version estivale jouent avec le dynamisme des contrastes entre couleurs et matières. En coupé cousu les pièces jouent l’assemblage de tissus techniques et jerseys performants avec des inserts dans les joggings et des doublures de capuches dans les sweatshirts. Les découpes sont multipliées pour répondre aux besoins de flexibilité dans les mouvements. Les détails sont agrémentés de finitions sophistiquées et étudiées pour une performance renforcée : les entrées de poches sont discrètement insérées dans les coutures, ou renforcées par des zips thermo-collés pour éviter des déchirures. Les cordons des capuches sont intégralement cousus et les bords sont renforcés par des rubans élastiques.

 

 

Maille
Les mailles rectilignes de l’été se travaillent avec des qualités de fils plus légères et apportent un côté décontracté aux cardigans ou tops. Même en uni les pièces se sophistiquent avec des ajourés déjaugés pour un effet aéré de perforations. Les tricoteurs n’hésitent pas à travailler la fantaisie sur les cardigans, cols ronds et même en débardeurs. Les qualités linières, cotonnières, les fils chinés apportent une fraîcheur naturelle aux mailles. Des petits détails ajourés placés dessinent des nouvelles lignes suivants les emmanchures pour créer des illusions de découpes dans les constructions. Des motifs losanges ou épis sont dessinés en all over sur les cardigans pour un effet léger et décontracté. Plus aléatoirement des côtes fantaisies créent de nouvelles textures pour des portés moulants à même la peau. Les inserts graphiques de perles dans le tricotage apportent un effet de contraste structuré.

 

 

Coupé cousu
En coupé cousu les formes s’inspirent de détails et des découpes du flou pour jouer le volume et renouveler les patronages classiques des tee-shirts. Des découpes graphiques avec des plis dans les manches féminisent les sweatshirts en molleton. Le travail des accessoires signe les pièces avec caractère. Élaborés, en toute discrétion avec des détails de rubans appliqués ou en fantaisie avec des œillets et inserts de cordons volontairement visibles. La maitrise du coupé cousu permet d’aller au-delà des simples basiques. Les volumes jouent d’amplifications placées, avec des découpes créant des nœuds, des fronces élastiquées insérées formants des manches gigots, donnent aux tops un look de chemisiers féminins. Des techniques qui s’appliquent à des jerseys d’été frais et légers, unis, chinés ou à motifs, à associer aux accessoires mode de la saison.

Tailoring
Le vestiaire formel favorise une décontraction très estivale. En shirting les cols mao, unis ou rebrodés, se glissent sous les costumes pour un porté moins strict. Les vestes semi-doublées se travaillent dans des coloris fondus et des qualités légères. Les épaules sont napolitaines pour suivre les lignes naturelles et garder de la souplesse, chez l’homme mais aussi pour la femme. Dans les ensembles costume, les ceintures des pantalons sont agrémentées d’élastiques pour répondre aux besoins d’aisance qui se développent dans un esprit city-chic. Pour du dépareillé, les blazers de la saison se dessinent en vestes croisées avec des carrures ajustées et des cols bien proportionnés tout en élégance. Un vestiaire chic à associer à des pièces plus casual, chinos et denim pour des looks habillés moins formels.

Outerwear
L’influence du workwear dans le outerwear de ces dernières saisons puise ses inspirations dans les codes des uniformes. Ces vêtements de travail sont habilement dessinés pour répondre à des critères techniques. Les performances se déclinent sur des pièces aux coutures renforcées et des empiècements utilitaires. Une attention particulière est portée aux détails des poches pour plus de fonctionnalité : soufflets, à pressions, zippées ou à scratchs. À décliner avec des contrastes de couleurs dans les fils de couture pour mettre en valeur ces lignes structurées. Pour plus de confort les intérieurs se parent de doublures façon mouton retourné. Dans une recherche de solidité les gabardines de coton se prêtent parfaitement à ces vêtements. A développer aussi en teint en pièce.

Retrouvez toute la sélection des produits confection de l’équipe mode de Première Vision pour la saison Printemps-Été 22.

Article précédent SAISON PE22 : Tapageur séducteur Article suivant Harris Tweed Hebrides: L’Héritage du Tissé à la Main