GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Focus style AH 23-24 : Lainages à la sobriété luxueuse

Les lainages de l’Automne-Hiver 23-24 se démarquent par une nouvelle expression du luxe. Un luxe qui se caractérise par une vision plus sobre, une simplicité apparente qui recèle pourtant une réelle recherche de matérialité. Cette recherche se révèle transverse à tous les secteurs et témoigne de l’évolution vers des qualités plus durables.  

 Pour découvrir la sélection de tissus, accessoires et cuir construisant les silhouettes du prochain Automne-Hiver 23-24, connectez-vous ici grâce à votre compte Première Vision Paris. 

Chaleureux refuge

L’allure longiligne se construit à l‘aide de volumes amples et enrobants. Elle annonce une certaine radicalité dans la sobriété. L’opulence se fait moins visuelle et la richesse moins accrocheuse. La qualité s’exprime par une solidité des tissus avec des textures denses, fines et compactes.  

Draperies enveloppantes

Les manteaux du prochain Automne-Hiver recherchent la fluidité. Des formes minimalistes à draper de la tête aux pieds pour se lover dans un cocon réconfortant. Au masculin comme au féminin, les lainages se composent de mélanges cossus à la main robuste et au poids rassurant. Associant cachemire, alpaga ou mohair, ils rappellent la douceur de ces pelages d’animaux 

Mohair soufflé

Extrêmement chauds, ces manteaux font néanmoins preuve d’une surprenante légèreté. 

Les mohairs soufflés se veulent vaporeux et sont gages d’un confort inégalé. Ils se déclinent sur des manteaux amples, aux lignes adoucies, avec des épaules arrondies. Retranscrits dans des gammes d’écrus, ils évoquent des nuages de laine douillets et accueillants.  

Polaire de laine

Les polaires font leur grand retour et étonnent par leurs performances écoresponsables. Ces versions recyclées ou en laine, exemptes de micro-plastiques permettent d’utiliser cette matière, synonyme de chaleur par excellence, sans renoncer pour autant à une démarche plus vertueuse. Ces surfaces micro-veloutées, façon molleton, apportent une sensation de bien-être. Ces polaires servent à construire des vêtements doudous et épurés d’allure sportive, comme des sweats oversized moelleux.   

Sous ces manteaux et sweats cosy, des t-shirts en laine pure ou en mélange cachemire ultra fins et sensuels se portent à même la peau. 

 

Imperfections d’exception 

La prochaine silhouette célèbre une authenticité brute et magnifiée. Mais ici, l’esprit grunge expose avec force et irrévérence des matières luxueuses vieillies, abîmées voire maltraitées avec attention. Ces imperfections d’exception revisitent avec succès les manteaux iconiques du vestiaire masculin.  

Bruts anoblis

Ici, la matière est à l’état brut : elle exprime sa nature profonde sans se cacher sous de faux apparats. Cette authenticité permet de mettre l’accent sur la recherche de transparence, toujours plus recherchée par les consommateurs. À peine transformées, certaines matières proposent des surfaces usées, comme une façon d’embellir le neuf. Les draperies évoquent une fantaisie rustique, autour de constructions et de fils inégaux qui s’intègrent dans le tailoring masculin.

Les laines se conjuguent au lin ou chanvre et annoncent une certaine irrégularité dans leur texture alors que les mains s’affirment assouplies et adoucies. En manteaux, les formes peignoir s’accompagnent de lainages brossés remémorant d’antiques tapis épais et cosy. Les aiguilletages volontairement accentués engendrent des visuels floutés façon deep dye ou faussement usés dans les décors des vêtements masculins – chevons, pieds de poule 

Rusticité sauvage

Un esprit libre et rebelle souffle sur les collections masculines de l’Automne-Hiver 23-24 qui se manifeste par une rusticité débridée. Sur les pièces à manches, les lainages s’imprègnent de l’esthétique grunge et mettent en scène des aspects déchirés. Les surfaces se parent de fils hirsutes plus ou moins longs qui s’extirpent de trous précisément placés sur le vêtement. L’imperfection est sublimée grâce à des jacquards de laine. Les visuels sont brouillés avec des effets de tweedés, chevrons ou bouclettes moelleuses aux poils exubérants et ébouriffés, comme arrachés et malmenés. Ces matières destroyed savamment étudiées se déclinent sur des formes classiques aux lignes épurées. Les cabans allongés dévoilent des emmanchures rondes et délibérément trop grandes.  

Accessoires grunge

Cette influence grunge infuse aussi les accessoires de la saison. Sur ces tailleurs souples à la rusticité sophistiquée se placent ici et là des rubans en gros grain à la surface brossée, telles des imperfections qui viennent attirer le regard.

Et les sangles se munissent de toisons de poils longs et échevelés pour resserrer les poignets ou le bas des pantalons smart. Les boutons sont travaillés dans des matières naturelles, en conservant leur état brut. Le bois et ses multiples variations ne sont pas polis. Dans un registre plus animal, corne, os et coquillages expriment la particularité de leurs surfaces sans une once de fioritures. 

Retrouvez ici les autres focus style de la saison Automne-Hiver 23-24.  

Article précédent Smart Creation, le podcast. Episode 48 Article suivant Première Vision s’associe une nouvelle fois au Festival de mode de Hyères

ArticlesConnexes

L’invité de la mode : Denzilpatrick

Les enjeux du Denim éco-responsable

La gamme de couleurs de l’Automne-Hiver 23-24

Automne-Hiver 23-24 : Sport & Tech

Sport & Tech AH 23-24 : Focus sur les grosses pièces Outdoor

AH23-24 écoresponsabilité : Tissus et fils écoresponsables