GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Focus Style AH 23-24 : Exclusivement Cuir !

Pour la saison de l’Automne-Hiver 23-24, les peaux conquièrent le secteur de l’habillement. Les créateurs s’appuient sur la sensorialité de la matière pour retranscrire une conception plus sobre du luxe et proposent des silhouettes en cuir de la tête aux pieds. Une prouesse stylistique rendue possible grâce aux développements des exposants, qui ont su explorer de nouveaux territoires d’expression pour séduire le marché de l’habillement. Les iconiques de la maroquinerie sont revisités sous le prisme de la souplesse et de la légèreté pour s’intégrer dans les collections de prêt à porter et les peaux lainées s’inspirent de somptueuses fourrures.

Total look cuir

La première silhouette signe la rencontre entre le sport et le chic à travers un look totalement cuirs et peaux. Les manteaux et vestes s’y présentent comme les pièces maîtresses qui valorisent un travail autour des peaux lainées.

La sélection "Total look cuir"

Nuages de peaux 

Cette saison, les peaux lainées se plaisent à imiter les fourrures et s’octroient toutes les fantaisies pour offrir des toisons à la fois légères et suaves. Les manteaux et vestes s’inspirent de l’univers leisure et s’épanouissent dans une ampleur qui requiert des peaux affinées et souples. Les teddys sont revisités grâce à des peaux d’agneaux ou de moutons qui se parent en surface de motifs animaliers ou géométriques. Les rasages donnent des effets de moirés rappelant l’astrakan ou les pelages d’animaux sauvages comme le tigre ou le léopard. Sur les pointes, les effets de couleurs et de brillances contrastantes n’ont rien à envier aux imprimés traditionnels. Les sweats montrent de larges encolures zippées alternant des peaux de moutons jouées en double face. Ou comment faire se rencontrer le pelage fou et aérien du renard roux et les poils frisés et denses d’un mouton.

La sélection "Irrégularités assumées" 

Irrégularités assumées 

Ces pièces de haut à l’allure chic se portent avec des pantalons slouchy qui viennent décontracter ce look 100% cuir. Les peaux sont fluides pour construire des joggpants exagérément longs et amples. Ces pantalons s’agrémentent de ceintures resserrées à la taille, de poches élargies et de plis marqués. Ils s’accompagnent d’aspects roughs. Les surfaces se décorent tour à tour d’effets usés ou froissés, façon pull up, et de colorations plus ou moins fondues. Les visuels évoquent une certaine minéralité avec des nubucks embossés ou blanchis qui rappellent des touchers pelucheux. Les lustrages plus ou moins partiels et les craquelures plus ou moins prononcées imitent des surfaces terrestres asséchées et irrégulières.

La sélection "Métallisations assombries" 

Métallisations assombries 

Pour compléter ce look, à l’apparente frugalité, les accessoires apportent une touche un brin show off. L’argent, véritable point fort de la saison, dévoile une large palette d’expressions. Les sacs arborent des formes molles, des maxi besaces par exemple, et se sophistiquent grâce à des cuirs oscillant entre coloris plomb, gunmetal et étain. Les textures sont reliefées et révèlent des aspects froissés mais aussi ciselés, perforés ou encore imprimés de motifs géométriques pour rythmer la silhouette.

Inspiration maroquinerie 

Pour la saison Automne-Hiver 23-24, le prêt à porter arbore les attributs de la maroquinerie. Les exposants cuir puisent dans les savoir-faire des iconiques du genre pour les adapter aux constructions des vêtements. Cette recherche d’authenticité se traduit par des grains apparents, des brillances nourries et patines glacées, ainsi que des poids allégés. Les volumes de cette silhouette architecturale recherchent l’équilibre entre la fluidité de certaines pièces et la précision d’autres.

La sélection de cuirs "seconde peau"

Seconde peau 

Ces cuirs allégés à l’extrême se projettent sur des robes et jupes à porter à même la peau. La sensorialité est exacerbée par l’usage de coloris chauds dans les tons miel, et chocolat. Cette fluidité des peaux permet aussi de jouer sur des plissés et des volants qui se révèlent dans le mouvement. Jupes et pantalons se parent en surface d’aspects craquants. Les cuirs d’agneau ou veau stretch s’animent de décors subtilement luisants. Affinés à l’extrême, ils rappellent les comportements de la soie et s’imaginent sur des chemisiers et robes hautement sensuelles.

La sélection de cuirs "volumes architecturaux" 

Volumes architecturaux 

Pour contrebalancer la silhouette, des vêtements plus structurés s’associent à cette fluidité. Les coupes se veulent plus nettes, grâce à des cuirs nappa qui adoptent une surface lisse et des touchers cirés. Les peaux utilisées affirment leur fermeté sous la main et se décorent d’embossages animaliers, type croco, habituellement réservés aux sacs. Les pièces de ce vestiaire adoptent les mêmes types de constructions que les sacs. Sans coutures, ils sont dessinés autour de patronages simplifiés et de panneaux assemblés. Cette technique s’inscrit dans une démarche d’écoconception, et assoit une esthétique quasi architecturale. Les bords francs et les poches bord à bord s’envisagent sur des robes et jupes portefeuille, mais aussi des vestes et manteaux pour s’apparenter à de véritables pièces d’exception. Tee-shirts et pantalons fittés en jersey épais s’y superposent et s’intègrent dans la silhouette pour évoquer une œuvre cubiste articulée autour de panneaux de couleurs.

La sélection de cuirs "Incontournables accessoires"

Incontournables accessoires 

Dans ce vestiaire construit autour de pièces en cuir, aux lignes épurées, les accessoires amènent la juste touche d’impertinence. Une version d’un luxe subtile et sobre où l’argent joue (à nouveau) un rôle prépondérant. Il recouvre ici un effet miroir aux bords comme affutés et biseautés et aux reflets changeants. Les boutons se posent avec précision et détermination sur le vêtement comme autant de touches venant inéluctablement attirer le regard sans une once de clinquant.

Aux pieds, les bottines mi-mollet lacées affirment leur penchant pour des lignes structurées. Talons vertigineux et bouts carrés privilégient des cuirs argentés, façon acier brossé, évoquant des tubes métalliques sur un édifice contemporain.

Retrouvez également nos autres décryptages des Focus style de la saison ainsi que nos décryptages dédiés aux cuirs et fourrures.

Article précédent Smart Keys : Comment les outils digitaux accélèrent-ils la mise en place de la traçabilité ? Article suivant Automne-Hiver 23-24 : Chaussures Femme

ArticlesConnexes

L’invité de la mode : Denzilpatrick

Découvrez la saison de l’automne-hiver 23-24

Slow Devored par l’Atelier Sumbiosis

Les enjeux du Denim éco-responsable

La gamme de couleurs de l’Automne-Hiver 23-24

Automne-Hiver 23-24 : Sport & Tech