GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Denim PE 25 : Tonalités douces

Le salon Denim Première Vision s’est tenu les 22 et 23 novembre à Milan. Pour un aperçu des prochaines tendances denim, découvrez en avant-première les axes créatifs de la saison prochaine. 

Un vent de douceur souffle sur le denim. Les couleurs sont passées, les délavages, fondus. Une ambiance délicate et désaturée qui se retrouve dans une gamme de couleur allant des blancs aux gris foncés, en passant par des pastels vaporeux. L’indigo, lui, se colore de teintes chaudes évoquant tantôt la lumière du soleil, tantôt la tempête de sable. Un workwear adouci, aux teintes et aux décolorations toutes en nuances.  

Gris poudreux & Eco blacks

Les denims évoluent vers toujours plus de clarté. Des gris poussiéreux colonisent les gammes. Les bleus teintés de gris paraissent glacés, givrés.  

Ces propositions sont notamment le fruit du recyclage de denim à denim. Le recyclage textile sans nouvelle teinture donne naissance à des tonalités passées, grisées. Associées à du denim vierge biologique, ces fibres varient en pourcentage, pour arriver à l’équilibre parfait. Coté ennoblissements, ce sont des délavages à l’ozone ou encore des coatings blancs ou gris, qui accentuent l’impression de brouillard.  

Cette profusion de gris est complétée par un renouveau des noirs. Lavés, grisés, ils sont moins intenses que ceux des saisons précédentes. L’origine de cette évolution est à aller chercher du côté des eco blacks, ces nouveaux procédés de teinture qui permettent l’obtention de noirs à moindre impact écologique.  

Dérivés de pigments naturels ou de résidus de l’industrie agro-alimentaire, ils sont appliqués par spray ou teints en pièce. Les pièces qui en résultent arborent des irrégularités caractéristiques. Ces noirs peuvent aussi être appliqués en toppings, pour des associations allant du ton sur ton (sur une base grise ou indigo) au plus contrasté (sur des pastels).  

Indigo jauni

Le denim se teinte de jaune, évoquant ainsi le passage du temps. Des bases neutres, allant du gris à l’indigo, se parent de subtiles surteintures jaunâtres. Les coatings, les effets sprays se superposent pour des denims pâles et salis. Cette atmosphère sableuse se décline dans une gamme chaude allant du jaune, à l’ocre, au vert olive. Pour du jeanswear à l’esprit vintage.  

Pastels blanchis

La couleur cette saison est discrète, et prend la forme d’une évocation dans des pastels blanchis. Les roses sont fondus, délicats, comme un nuage de barbe à papa. Les blancs, eux, paraissent salis, et se rapprochent plus d’un dirty écru.  

Les teintes pastel et terreuses de la saison sont obtenues avec des teintures naturelles, puis délavées au maximum. Les pigments sont appliqués en teint en pièce, grâce à des technologies éco-responsables comme la nebulization, puis délavés au laser ou à l’ozone. 

Bleu végétal

Toujours dans cette recherche de douceur, la saison met en lumière des propositions aux motifs floraux et végétaux. Un esprit décoratif qui émerge subtilement des étoffes, à la manière de cyanotypes. Les techniques du denim sont revisitées et rivalisent de sophistication avec la soierie, comme des usures qui évoquent les broderies anglaises. Pour un jeanswear délicat, qui amène du raffinement au quotidien. 

Article précédent Éco-question : Corporate Sustainable Directives – quelles différences entre la CSRD et la CSDDD ? Article suivant Jennifer Chambaret signe les tenues des hôtesses de la prochaine édition de Blossom Première Vision

ArticlesConnexes

Drink and network Cin cin Denim PV nov 23

Le denim sous toutes ses coutures : les animations du salon Denim PV en détail !