test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test test 


GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

GLOBAL EVENTS FOR FASHION PROFESSIONALS​

Décryptage Bag & Shoe AH 22-23

Les accessoires Bag & Shoe de l’Automne-Hiver 22-23 parient sur la versatilité des usages. Cette saison inscrit la sensorialité des peaux au cœur des propositions et pousse la créativité à son paroxysme, incitant les tanneurs et mégissiers à déployer une large palette de savoir-faire. Une fantaisie issue tant de l’hybridation entre les aspects du cuir et du textile, que de la rencontre entre les influences Sport, Couture et urbaines. Les composants accessoires misent sur le décorum, pour aboutir à des propositions de maroquinerie à la créativité décuplée et que la démesure n’effraie pas.

Inspirez-vous des cuirs, fourrure et accessoires sélectionnés par les équipes mode de Première Vision pour construire vos collections Bag & Shoe de l’AH 22-23.

ICONIQUES ENNOBLIS

Une saison qui énonce un luxe valorisant la matière. La silhouette affiche des volumes allongés à l’extrême et affectionne le foisonnement de superpositions. Une notion de l’opulence équilibrée par des accessoires intemporels aux proportions plus mesurées. Ces accessoires privilégient les gammes chaudes comme pour accentuer la sensorialité de la peau avec un attrait particulier pour les bruns : du chocolat au sucre roux, en passant par le caramel mou…

Les sacs bowling s’accompagnent de cuirs velours de chèvre, délicatement enduit d’une fine pluie de paillettes, ou encore de peaux lainées travaillées en double face. Ils s’orientent vers des formats plus carrés et s’habillent de cuirs tressés à la main, mixant des lanières de cuir acajou à des chocos très foncés, presque noirs. Les esprits ladylike se déclinent dans des cuirs grainés mécaniques parfaits. Les composants accessoires jouent un rôle prépondérant et exaltent avec panache pour revisiter les classiques du genre. Des fermoirs XXL à la précision d’horloger en or jaune un brin clinquant, des boucles étrier qui osent la démesure ou des chaînes et perles précieuses qui s’accumulent à l’infini comme des trophées sur les anses.

Dans un registre plus « soir », les clutchs se parent de peaux et cuirs luxueux. Les peaux à poils de chèvre ou vache esprit « pony » sculptées finement dévoilent des motifs géométriques ou des logos. Les cuirs façon croco s’imaginent dans les différents aspects d’or : antique, étincelant ou cuivré. Les peaux revêtent des aspects vécus et des effets martelés, tout en réussissant le pari de l’éco-responsabilité en privilégiant le tannage végétal.

Dans un registre plus épuré, les boucles s’agrandissent au maximum et s’épanouissent dans l’asymétrie.

En chaussures, des bottes et des bottines à la ligne impeccable et aux talons aiguille vertigineux s’habillent de boutons en métal oxydé ou martelé et offrent un glamour aux accents utilitaires. Dans une version plus smart, des mocassins se décorent de chaînes dorées extravagantes qui s’étalent sans complexes.

COUTURE TECH

L’influence couture s’empare de la saison. La seconde silhouette se structure autour de tops aux volumes gonflés et de jupes raccourcies avec en ligne de mire un clin d’œil à peine dissimulé au glamour des années 2000, sous colorama rose et violet. Des cuissardes qui remontent très haut complètent cette panoplie.

Construites dans des veaux velours au toucher velouté et au rendu poudré, ces bottes hautes coulent sensuellement sur la cuisse. Parfois, des détails de fourrure ou de plumes légères et dansantes virevoltent sous la démarche chaloupée.

Dans un esprit plus futuriste, des cuissardes plateformes en cuir épousent les jambes jusqu’à mi-hauteur. Ces cuirs empruntent au sport une technicité et une finesse affirmées tout en revêtant des aspects associés à l’univers Couture. Des cuirs avec des propriétés mécaniques d’élasticité incomparables qui osent la brillance et l’iridescence, imitant des soieries ou encore des organzas gaufrés et froissés.

En maroquinerie, la fourrure est plébiscitée. Les toisons extraverties aux longs poils duveteux, mouvants, dessinent des sacs boule à porter du bout des doigts ou des sacs à dos régressifs pour une allure plus juvénile. Les composants Accessoires affichent une matité parfaite ou une pureté cristalline.

 

FLUCTUATIONS

La prochaine silhouette évoque la fluidité entre les différents secteurs et officialise la rencontre entre le textile et le cuir. Construite autour de volumes asymétriques et flottants, ce vestiaire cultive l’ambivalence autour d’accessoires plus structurés et colorés qui narrent des accidents chromatiques subversifs.

Les sacs apprivoisent les géométries variables. Ronds, carrés ou triangulaires, ils exigent des cuirs fermes, nets et brillants, qui octroient une parfaite uniformité de la couleur. Des box calf ou encore des cuirs grainés façon Saffiano qui se révèlent dans des tons vifs pour exprimer des contrastes de couleurs dissonants. Des chaînes carrées, gonflées ou recouvertes de tissus créent des anses surprenantes.

En chaussures, les bottes d’équitation à la coupe sharp, se renouvellent grâce à des bouts pointus, des asymétries et des rendus laqués ou vernis. 

 

SHOW OFF

Un parti prix créatif, expressif et libre où la spontanéité règne en maître et qui confirme la forte appétence de la saison pour la fantaisie. Une première silhouette effortless mais ultra personnalisée privilégie la maille et concilie le confort à l’exubérance. Les décors arty hésitent entre micro tachistes et ondulations optiques gigantesques, et s’exposent hauts en couleur et sans demi-mesure de la tête aux pieds. Le textile et le cuir s’hybrident à l’infini tandis que les cuirs printés, ou les tissus techniques imitant le cuir, se projettent sur des besaces molles extra larges frôlant le sol, le tout coordonné avec la robe ou le pantalon. Des cuirs ou textiles innovants extensibles permettent aussi de construire des bottes imprimées à la plateforme amplifiée pour un résultat ultra show off !

Parfois les modèles préfèrent l’uni mais sont boostés par des détails fonctionnels contrastants et toniques – zips exagérés ou encore pipings ou cordons en référence à l’univers des sports Outdoor. Les moonboots basses se revisitent grâce à des peaux lainées colorées : des couleurs roses aux notes de guimauve gourmande ou des doubles faces irisées, pour des bottes de cosmonautes douillettes et sexy. En cuir ou en nylon brillant, les effets de matelassage et capitonnage sont accentués et s’épanouissent dans des proportions peu conventionnelles. A découvrir sur des boots montagnardes mais aussi sur des sacs plus city pour susciter un look avant-gardiste, mêlant habilement influences urbaines et tech.

 

Continuez à vous inspirer grâce à nos autres décryptages pour la saison AH 22-23.

 

Article précédent Les secrets de la campagne du salon Blossom Première Vision Article suivant L’invitée mode : Teresa Pereira

Related posts

L’invitée de la mode : Desolina Suter

La saison de l’automne-hiver 22-23 en avant-première

colors, trends, color forecast

La gamme de couleurs de l’automne-hiver 22-23 de Première Vision

Actualisation Homme PE22 : Un vestiaire urbain, fun et optimiste

Savoir-Faire Cuir : les peaux lainées

AW 22-23 Cuirs: Authentiques somptueux