City Guide Paris

A vous Paris ! Découvrez une sélection des derniers lieux tendance grâce à la sélection de notre partenaire Omnivore. Toutes les idées pour des afterworks typiquement parisiens. Suivez le guide :

Le Café des ministères
83 rue de l’Université, 75007
Une cantine parisienne à la cuisine néo-bourgeoise, rive gauche, et pire encore, tout au bout du boulevard Saint-Germain, derrière l’Assemblée nationale – quand tous les attachés parlementaires ne jurent plus que par Deliveroo. Très belle table servie par Jean et Roxane Sévègnes.
Menu 42€
01 47 05 43 62
En savoir +

Rambo
17 rue de Rambouillet, 75012
C’est rue Rambouillet, à deux pas de la Gare de Lyon, d’où le nom, Rambo. Idéal pour éviter le régime SNCF dans le train. Pas de muscles saillants, pas de couteau entre les dents ici (pour la jeune équipe comme pour John Rambo, «ce n’est pas la guerre», mais bien la vie heureuse pour une cuisine sourcée, vivante (oui, ça fermente pas mal), de saison et délicate. Le vendredi soir, carte blanche en six services (38 euros !).
Formules midi 18-23 € / Carte blanche (6 services) vendredi soir 38 €
Fermé le week-end
En savoir +

Le Coucou Café
14, rue Bochart de Saron, 75009
Franck Baranger a posé son Coucou en lieu et place d’Artisan, bar à cocktails 100% craft qui a fait la joie des afterworkers et autres nyctalopes assoiffés de ce quartier hype du IXe. Le lieu est ouvert 7j/7 en continu de 9 à 23 heures, du mercredi au samedi, et jusqu’à 16 heures du dimanche au mardi. Aux manettes de la cuisine ouverte, Pauline Labrousse, passée de l’édition à la cuisine, des cuisines de Caillebotte à Coucou.
Lun-Ven. 8:30/23:00 – sam-dim 10:00/17:00
Pas de réservation
01 48 74 15 78
En savoir +

Candide
35 rue de Sambre-et-Meuse, 75010
Candide se veut « table vivante et bienveillante », c’est raccord. Candide, parce qu’Alessandro Candido veut en sus proposer « la cuisine la plus pure possible », via des produits sourcés (ils travaillent les légumes de Xavier Fender, et le carné avec Thomas Vecten et la Ferme de Clavisy. Et l’huile d’olive vient de la production familiale des Candido. Formule quotidienne à midi pour 17 ou 20 euros. À la carte le soir, compter une quarantaine d’euros. Sans les vins.
Fermé le week-end.
En savoir +

Fleur de Pavé
5 rue Paul Lelong, 75002
C’est la nouvelle adresse de Sylvain Sendra, ex-Itinéraires. Sarah, sa femme, prix de l’Hôtesse Omnivore 2017, a tout fait, la déco, le suivi de chantier, la carte des vins, et puis elle est partie. « C’est le restaurant de Sylvain », assure-t-elle. Il ne reste plus grand-chose de feue Mémère Paulette, place à un resto Années Folles version Foujita, noir et blanc, verre et bois. Un comptoir sur cuisine ouverte, une alcôve discrète, quelques tables, où le végétal est à la fête.
Menus : 45 €, 65 € ou 95 € (113 € accords mets-vins)
01 40 26 38 87
En savoir +

Cheval d’Or
21 rue de la Villette, 75019
Après des mois de travaux, Taku Sekine et Florent Ciccoli – le chef de Dersou et le cuisinier du Café du Coin, adresses omnivoriennes en diable – ont ouvert Cheval d’Or, néo-chinois bellevillois. Et futur dragon bistronomique parisien. La cuisine ouverte distille ses odeurs de charbon de bois, la vapeur des (formidables) Char siu bao au porc, les fritures réussies des beignets de Saint-Jacques au curry.
Jeudi – dimanche : 12h – 14h30 / Mercredi – dimanche : 19h30 – 23h
Carte : 15€ (déj.) / 30-50€ (dîner)
En savoir +

Le Dénicheur
4 rue Tiquetonne, 75002
Trois tables qui s’embrassent sur une minuscule terrasse rue Tiquetonne. C’est improbable, mais ça ne doit pas se rater. Il faut s’arrêter, longtemps, au Dénicheur. Et se laisser faire par la bienveillance d’Etienne Madelin. Le colosse se débrouille comme un chef dans sa minuscule cuisine pour délivrer des « petits plats » (rascasse du Nord en ceviche, kumquat et éffiloché de cochon, houmous vert, cumin pour nous ce jour-là) plus travaillés que dans la moyenne des bars à vins, et distribue du bonheur rare dans les verres dans son échoppe de poche tout en mosaïques, jusque dans l’identité graphique du lieu.
Dimanche-mercredi 18:00–02:00 / Jeudi-Samedi 12:00–15:00 et 18:00–02:00
01 42 21 31 01
En savoir +

Coup d’œil
80 Rue Sedaine, 75011
On connaissait le David Rougier de l’Etna du côté d’Odéon, le revoilà depuis maintenant bientôt deux ans dans ce Coup d’œil, bar tout en profondeur, comme l’est d’ailleurs sa sélection vineuse. La cuisine joue sur le créneau bistrot le midi et assiettes à partager le soir : poulpe de Galice / cebettes ou les artichauts poivrade/Chou romanesco et vinaigrette soja.
Mercredi – Dimanche : 18h – 2h
01 43 57 59 68
En savoir +

La Retro Bottega
12 Rue Saint-Bernard, 75011
La Retro Bottega ou cave à manger libérée où le chef et le caviste suivent l’envie du moment, son humeur et surtout les produits qui parviennent jusqu’à la cuisine. Le taulier ? Venu des Pouilles et de Naples, moitié-moitié. Mélange et rencontre de cultures culinaires et vinicoles particulières. On y mange des friggitelli (petits poivrons verts) frites au sel et poivre, des Nodini di Gioia del colle (pâtes farcies), asperges et quelques fleurs de courgettes parsemées d’olives noires – notre préféré. Avec ça, près d’une centaine de références de vins en biodynamie ou nature, beaucoup d’italien, forcément !
Lundi – Vendredi : 19h – 00h
01 74 64 17 39
En savoir +

  • Expositions à voir
    Marche et Démarche, l’exposition chaussures au Musée des Arts Décos.
     
    Pierre Soulages, l’exposition des 100 ans au Centre Pompidou
    En savoir +
    La beauté du geste, l’exposition à la Manufacture de Sèvres.
    En savoir +
     
    Le supermarché des images au Jeu de Paume.
    En savoir +
     
    Charlotte Perriand à la Fondation Louis Vuitton
    En savoir +
    Picasso, tableaux magiques au musée Picasso.
    En savoir +
     
    Exposition “Cézanne et les Maîtres. Rêve d’Italie” au musée Marmottan Monet.
    En savoir +
     
    Exposition ‘L’étoffe de ma garde-robe’ au Musée de la Toile de Jouy
    Pour tout savoir sur les expositions de Février 2020 à Paris c’est ici.