« Un écrin réinventé », interview d’Ora Ito

OraIto Il a 40 ans tout juste et revendique déjà une carrière aussi atypique qu’impressionnante. Celui qui s’est fait connaître en proposant sur internet des modèles virtuels inspirés des pièces des plus grandes marques, présente aujourd’hui une œuvre bien réelle. Ora Ïto a récemment conçu le tramway de Nice, une chaise pour Cassina présentée au salon du meuble de Milan, l’hôtel Yooma à Beaugrenelle avec Daniel Buren, plusieurs cinémas Pathé dans toute la France, sans oublier son entrée dans les collections de Beaubourg avec six pièces culte, dont la bouteille Heineken et le flacon idylle pour Guerlain. Si les marques les plus diverses font appel à lui, c’est à l’évidence pour son regard à 360°, à la croisée des sciences, de l’art et du design. Tous les univers l’intéressent, notamment la mode qu’il envisage comme un geste architectural (rappelons les lignes épurées de la chaussure qu’il a imaginée avec la marque Nike).

premierevisionfabrics_nouveau-stand-3

Pour cette nouvelle édition, Première Vision a choisi de lui confier la conception des stands de Fabrics et Yarns auxquels il a insufflé une vraie modernité : «J’ai travaillé à un microcosme vertueux et homogène, un écrin réinventé où chaque élément est éco réfléchi tout au long du processus de fabrication» explique Ora Ïto. Cette création réunit, en un lieu unique, les valeurs fortes de Première Vision : une recherche esthétique, l’accès aux nouvelles technologies et une conscience environnementale.

En parcourant les allées de Première Vision Fabrics et Première Vision Yarns en février prochain vous découvrirez le nouveau concept de stand créé en exclusivité par Ora Ïto