Smart talks / Le groupe VF en route vers l’économie circulaire

Julian_Lings

 

À Première Vision Paris, Julian Lings, responsable du développement durable de the North Face expose l’énorme potentiel économique de cette transition vers un modèle circulaire.

Compte rendu du Smart Talk du 21 septembre 2018 pendant Première Vision Paris. VF Corporation évolue vers un modèle de business circulaire | Julian Lings, Sustainability Manager chez The North Face EMEA

Depuis 2017 le groupe aux 30 marques lifestyle Vanity Fair (VF) a fait un pas de plus en vue de sa conversion à l’économie circulaire en adoptant le programme « Made for Change ». Julian Lings, Sustainability Manager for The North Face in Europe en rappelle le fondement. «Le système linaire est évidemment non durable et continue de rejeter 3 millions de tonnes de vêtements dans la nature chaque année. Ce n’est plus tenable.» Par contraste, la conscience des consommateurs ne cesse de s’accroitre.  Cela encourage les industriels à se saisir de nouveaux challenges respectueux des personnes, de la planète et des produits. Le groupe s’est donné trois axes stratégiques qu’expérimente chaque marque en fonction de ses spécificités.

Le design circulaire vise à étendre la durée de vie des produits et à les rendre réutilisables. La collection de sacs Eastpak remade by Christopher Ræburn faites à partir de rebuts de l’armée est un exemple de cette modularité. Plus originales sont les stratégies qui concernent les nouveaux canaux de diffusion de la marque.

« Une des opportunités majeures que le système circulaire apporte aux marques tient à la démultiplication des points de contacts qui se créent avec les clients » observe le responsable. L’axe de la location de vêtement est prise très au sérieux par The North Face. L’analyse des pratiques en cours dans les loisirs saisonniers de montagne montre à quel point le fait de louer un équipement le temps d’un court séjour est bien plus pertinent qu’un achat définitif.

Autre voie plus prometteuse encore, le marché de la « deuxième vie » qui croit de 8 % par an et atteindra 33 milliards en 2025. Ce « Re-commerce » consiste dans la vente d’articles remis à neuf et reconditionnés. Stimulé par les performances de ses articles sur la plateforme américaine spécialisée Thred up, The North Face a décidé de lancer son propre canal de recommerce baptisé renewed. La préparation des articles, leur reconditionnement et leur authentification est assurée en partenariat avec le spécialiste Renewal workshop.  A cette date, le manager y voit « un formidable levier pour développer son cross selling, augmenter la demande et capturer de nouvelles marges. »