Les décors du printemps-été 21 s’amusent à dessiner le vide

Les décors de cette saison du printemps été 21 s’amusent à matérialiser le vide : en donnant de la place aux fonds et en laissant parler les espaces blancs, ils inversent la lecture habituelle d’un dessin.

Les broderies contournent les formes avec une délicatesse extrême et les dentelles laissent émerger les motifs par des jours agrandis.

© Alpha / Première Vision Fabrics

Les soieries, jacquards et fils coupés jouent les semi-transparences avec brio, laissant ainsi les fonds s’exprimer avec générosité. 

© Henry Bertrand / Première Vision Fabrics

Jamais lisses, toujours animés de subtils jeux de structures et de reliefs, ces derniers habillent le vide et l’air d’une matérialité évanescente mais palpable.

Les impressions se stylisent et les motifs s’espacent sur des fonds colorés, expressifs, parlants. Organdis, organzas et bases fluides aux effets de surfaces prennent ainsi toute l’ampleur qui leur est due, pour apporter la fantaisie dans un registre résolument élégant et contemporain.  

Never smooth, always enlivened by subtle interplays of structure and texture, grounds adorn emptiness and air with a fleeting but palpable materiality.
Prints are stylised and motifs are spaced out on colourful, expressive, eloquent backgrounds. Organdies, organzas and fluid bases with surface effects thus take on their full magnitude, lending a firmly elegant and modern note of fantasy. 

© BZ Jacquard / Première Vision Fabrics
© Aspesi Federico / Première Vision Fabrics
© Hang Gang Lace / Première Vision Fabrics
© Embsense – Workingmenblues / Première Vision Fabrics