L’attrait du rassurant

Une saison qui zigzague avec des attirances parfois contradictoires et se laisse pour partie, charmer avec délice par le familier et le sécurisant. Elle ancre certaines de ses racines dans la recherche de valeurs sûres et minimise les risques esthétiques en réhabilitant les visuels emblématiques modernisés de performances et de touchers inédits.

Se replier sur soi, se plonger dans le passé et étudier de près ses archives rassure et permet d’en travailler le raffinement et décalage, avec audace.

Savourer le parfum sucré de la nostalgie, s’alanguir dans le non-choc et se lover dans la douceur tranquille des belles matières confortables et techniques, est une tentation défendable. Pourtant, le bon sens et l’ingéniosité poussent l’industrie à aller au-delà et à travailler des processus moins complexes pour offrir des solutions plus habiles et innovantes, où l’attractivité visuelle n’est pas le seul atout. Plus propres, avares de consommations d’eau et de chimie, les cuirs, tissus et composants offrent aux visuels sages une attractivité rajeunie et une crédibilité affirmée.

Un des challenge de la saison et plus loin encore, réside dans le fait de construire des bases solides avec des produits raisonnés, réfléchis en profondeur mais toujours avec créativité. L’innovation responsable établit une relation de plus en plus honnête et crédible auprès d’un consommateur averti et exigeant, mais toujours en appétence de surprises et de fantaisie joyeuse.

Le besoin de réconfort se traduit également par des matières irrésistiblement chaleureuses, douces et moelleuses, et aux sons clairement feutrés. Ici, loin du digital, l’essence passe par la sensation physique, où le toucher et le ressenti tactile deviennent les maitres mots.

Le confort et le bien-être s’allient à un formel revisité et à de nouvelles exigences stylistiques d’une mode accueillante, bienveillante et indulgente à la main et au corps.

Des vêtements qui enrobent et protègent avec sensualité et générosité, des volumes tout en rondeur, avec des mailles lisses et coulantes, des tissages hybrides laine et synthétiques thermiques, des cuirs épais, légers et gonflés. Loin de toute mollesse, c’est une consistance aimable qui s’exprime avec brio pour structurer des pièces aux visuels d’influences soyeuses avec des mains à la fois pleines et onctueuses.

L’envie de se rassurer invite aussi à la douceur visuelle avec des produits à la discrétion tranquille et subtile, avec des chinés et brouillés assourdis, des fusés et dégradés aimables. Des coloris floutés et fondus atténuent les motifs et les contrastes qui s’associent tout en raffinement dans les silhouettes. Une multiplicité d’expressions d’une approche rassurante à la fois visuelles et tactiles, qui apaise le regard et laisse aux matériaux la place clairvoyante de la franchise de fabrication, et au design du vêtement, le champ libre à la force de son ampleur.