La beauté du faire

Quel plaisir de faire, concevoir, construire des produits, des vêtements, des images, des marques de Mode ! Le sens du faire prend aujourd’hui de nouveaux atours : le craft séduit les jeunes générations, le savoir-faire se valorise, la proximité attire, la production attise la curiosité.

La mode est une industrie complexe et fabuleuse, de l’amont à l’aval, elle est mise à mal pour ses excès, critiquée pour ses pratiques peu regardantes de l’environnement et de la santé. Ces critiques et accusations, fondées ou non, poussent les consommateurs à de plus en plus d’exigences légitimes, et à la filière, à de plus en plus de transparence et de pédagogie. Expliquer comment les choses sont inventées, conçues, produites est un moteur sans failles pour toute la chaîne de la mode textile et cuir.

Dès l’époque de la révolution industrielle en Angleterre, l’industrie textile a été au cœur des innovations, a su enclencher le mouvement et répondre, en précurseur, au nouveau monde qui se construisait, et passait d’une société à dominante artisanale et agraire, à une société industrielle et commerciale.

Avalanche © Zoro Feigl

Aujourd’hui, nous vivons probablement un passage similaire, mais les enjeux ont changé. Les priorités sont à la transition écologique, humaine, sociale, numérique et bien sûr économique. Les innovations en termes de matériaux, de connectivité, d’Intelligence artificielle, la 3D,..  n’en sont qu’à leurs débuts pour faire basculer le monde vers plus de consistance et de nouvelles sensualités.

L’industrie de la Mode a un attribut fantastique, un honneur : celui d’être constamment actrice du changement, de produire de la beauté, et de relier les métiers et les gens grâce à cet essentiel ancestral de couvrir les corps. De la recherche de matières aux produits finis, c’est d’anticiper et être le soutien de tous ces changements sociétaux, esthétiques et fonctionnels qui s’imposent.

La beauté du geste, du savoir-faire, et la beauté du faire, industriel sont intimement liés, non opposés et non opposables. La fabrication génère une fierté de toute notre communauté mode, elle transmet une émotion folle et révèle, dans toutes ces étapes, l’indispensable solidarité pour créer la qualité des produits, des plus petites capsules aux grandes séries.L’industrie est valeureuse, et a besoin aujourd’hui plus que jamais peut-être, de reprendre la parole pour transmettre sa magie et rendre à chacun les ors des maillons de sa chaine, inséparables et solidaires.Transmettre la beauté de la musique des battements des métiers à tisser, les vibrations des lignes de filatures, les sifflements des vapeurs des teintureries et tanneries, les roulements des ourdissoirs et des ensouples, les ronronnements des élévateurs, les odeurs de chauffe, les à-coups des plieuses,.. mais aussi les gestes experts des producteurs de matières, des paysans qui cultivent ou tondent, lavent avec patience, des chimistes qui inventent, des experts qui sélectionnent, qui transforment, qui façonnent. Des designers qui inventent, des patronniers qui ajustent, des femmes, des hommes qui cousent, avec attention, avec un soin si peu soupçonné du grand public.

Les complémentarités du faire, artisanal et industriel, luxueux ou de masse, sont à un niveau de complémentarité probablement exceptionnel aujourd’hui. Portés par la quête d’un monde meilleur, plus équilibré et plus juste où les technologies sont à l’aube de trouver avec passion des réponses innovantes.
Produire mieux et allier la puissance des cerveaux et des mains, avec une rigueur sensible, une raison créative, la sagesse des fous et l’habileté des génies – tel est le challenge à relever à tous les niveaux de production. Améliorer ces incroyables chemins qui rendent à un tissu, un cuir, un bouton, un ruban, un ornement, puis à un vêtement, sa valeur unique, oblige à prendre en compte toutes les subtilités des savoir-faire de ces formidables filières de fabrication.
Industrie et sensibilité, raison et passion nourrissent l’essentiel de nos métiers, le temps, la beauté et la nouveauté ! L’industrie apporte ce sens concret à un monde de rêves, il apporte les réponses inventives à l’appropriation créative des tendances et aux besoins des consommateurs-acteurs. Le présent nous invite aujourd’hui à ne plus être esclave de l’urgence et ne plus faire partie de la course insensée du temps, il nous invite à une plus grande cohérence avec les priorités du monde de demain, et à faire face aux défis de la personnalisation, de l’innovation respectueuse et de la création, avec fierté.