Bilan produits Accessoires

L’accessoire : déclencheur d’envie

Au salon leader de l’accessoire, Paris est une fête, et l’accessoire déploie ses sortilèges pour nous séduire et nous enchanter.
Il brille, ou, mieux encore, il scintille mystérieusement nous obligeant à nous attarder pour le comprendre.
Il prend de la place. Il s’étale en longueur, en largeur et en hauteur : la troisième dimension est son royaume, et surtout à l’heure de l’impression 3D.
Enfin, il est amical. Il est doux en caoutchouc. Caressant en velours plume et fourrure. Il multiplie les messages positifs, opulence des ors et des strass, désinvolture tranquille des effets décolorés, effilochés, inégaux, naïveté insouciante des fleurs, des insectes, et de tout ce qui frémit et vrombit dans un éternel printemps. Déclencheur d’envie, l’accessoire est une fête.

Histoires de saison

Vie de château

Palais vénitien ou manoir écossais, l’accessoire mène la vie de château. Les décors « art and craft » sont riches, sinueux mais nets de contours. L’héraldique s’invite dans les boutons gravés et surtout les écussons brodés cannetillés qui font un spectaculaire retour. Velours et brocarts complètent cette galerie où les traitements modernes, silicone, impression 3D, laser, ink jet apportent une magie supplémentaire.

HAND&LOCK_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles_3 BOTTONIFICIO-BAP_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© Hand & Lock                            © Bottonificio Bap

Exotisme d’hiver et constructivisme

Rayures, triangles, cercles, les figures simples se déclinent à l’infini entre connotations ethniques et réminiscences constructivistes. Rien de rigide dans cette géométrie qui laisse parler la matière avec ses petites irrégularités, émail, peinture, tressage, jacquard, broderie ou intarsia.

DIPAMA_ITALIA_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles1 SEAB_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles_1
© Dipama Italia                                                         © Seab

 

Rock star

Le métal et le strass lancent des éclairs, les pointes s’aiguisent, l’or miroite couvrant tout de sa surface lisse et polie : cuir, papier, bande élastique, dentelle. La lumière fuse, jaillit des fonds noirs en cloutages serrés et acérés. Parfois des animaux sont convoqués, des pierres colorées brillent comme des yeux, des fauves pailletés s’étalent en motifs placés, des serpents entortillent les ceintures et les bijoux. Baroque, excessif, inquiétant et somptueux.

HITIT_TRANSFER_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© Hitit Transfer

Top Five 

Les écussons à l’ancienne revisités,
Les fleurs, dans toutes les matières, et de toutes les manières,
Les effets dégradés, spray, tie and dye, délavés…
Les surfaces lisses et miroitantes,
Les veloutés : floc, broderie en brosse, et bien sûr, velours.

Tendances par produit 

Boutons

Retour vers le passé : les boutons emblèmes, historiés en métal gravé parlent des richesses d’antan.

CREPIN-PETIT_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles_2
© Crépin Petit

Plus modestes, les boutons infiniment délavés, marbrés, poncés, griffés en superpositions de couches colorées, semblent avoir traversé les époques.
Les boutons pierre, de toutes les couleurs, partent favoris.

CREPIN-PETIT_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles1
© Crépin Petit

Mais les boutons velours et boutons gommés les talonnent de près.

CREPIN-PETIT_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles_1
 © Crépin Petit

Nouveau : un système de recouvrement pour bouton précis et performant pour cuir ou tissu mis au point par YKK.

Broderie

Pour plus de flexibilité, la broderie se pose en transfert à chaud. Le patch brodé prend des dimensions démesurées, notamment chez Luca Cuccolini pour des motifs fleurs ou têtes d’animaux. Chez Tessilgraf au contraire, on vante la broderie « paraphe », fine, nette et sans trace de colle.

La broderie cannetillée explose littéralement. Elle sort des classiques pour se lancer dans des motifs géométriques, ethniques ou fun. La broderie velours, qu’on l’appelle « pelouse » chez Wig Korea ou « brosse » chez Seab, gagne également encore du terrain.

WIG_KOREA_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© Wig Korea

Pour les fils à broder, par principe écologique, on demande du coton. Mais quand on le trouve trop mat, on préfère la viscose aux synthétiques.

Articles fonctionnels

Les zips brillent au point qu’on dirait qu’ils s’allument. Chez TH Zipper on joue sur la luminescence des hologrammes et des thermochromes.

Le lacet reste un accessoire favori de la personnalisation. Shimada Shoji fabrique des lacets où le nom peut s’inscrire en jacquard même sur l’embout. Les lacets plats et larges, en tresse tagliatelle dépassent facilement les 10 mm en largeur. Les effets tweed multicolore et irréguliers sont particulièrement en faveur.

Les sangles se font soyeuses, brillantes et douces, souvent rayées en couleurs fraîches et vives, parfois imprimées à chaud pour des embossages décoratifs.

SO_TEX_CO_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© So.Tex.Co

Du nouveau dans le garnissage. La ouatine de laine avance ses arguments écologiques face à la ouatine synthétiques. Chez Peg, la traçabilité est garantie sur toute la chaîne puisque les moutons sont français. Thindown de son côté présente le non tissé de duvet : un isolant naturel, très efficace, et aussi facile à utiliser qu’une ouatine.

Thindown
© Thindown

Etiquettes et Packaging

Petit caprice de saison, les étiquettes jacquard sens dessus dessous, avec flottés apparents. Leur aspect moelleux et flouté s’inscrit bien dans les thématiques d’hiver.

On soigne les messieurs avec de petites délicatesses, telles que baleines de col personnalisées et glissées dans des pochettes cartonnées, boutons de secours joliment enveloppés de calque, galons de velours, et lamés qui ne grattent pas, car le marché masculin aime briller, et a la peau sensible !

Pour les étiquettes, on varie les matériaux, papier de pierre, chanvre, liège, papier de coton… et on ose des mélanges inattendus pour un recyclage joyeux et créatif.

ETIQUETAS_GRANERO_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles1
© Etiquetas Graneros

Nouveau : l’étiquette imprimée 3D chez Cadicagroup

Articles métalliques ou plastiques

Point fort sur les finissages métal, de l’ultra brillant au brossé mat : effets dégradés de Fixo, or bicolore chez Crisden Belts Buttons & Bijoux, métal noirci, rouillé, meulé et, à l’opposé la brillance extrême de l’or et de l’argent poli, et le succès, toujours et plus que jamais, des effets scarabée.

Beaucoup de boucles en « C », notamment chez Fibel. On trouve aussi des kits complets de ceinture, avec boucle, passants et coins coordonnés : Mercuri Moda attache la boucle et le passant avec une petite chaînette.

MERCURI_MODA_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles_2
© Mercuri Moda

Nouveau : les chaînes en bois de Lampa, sculptées à même.

Ornements et accessoires bijou

L’ornement s’étale, on l’aime brillant, large, ample et volumineux : gros pétales repliés en plastique doré chez Moltec, C’est la folie des perles nacrées, en cloutage, en incrustation, en bordure de bouton, en garniture de brandebourg, de galon et bien sûr, dans le bijou…
La fourrure se fait ludique : pompons, petits personnages, fleurs, boules en couleurs vives, laiteuses ou acidulées… autant de petits accessoires doudous à accrocher un peu partout.

RINFRESCHI_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© Rinfreschi

Les cloutages renouent avec l’esprit rock star, avec des clous pointus super brillants en métal argenté et strass.
Les pierre et cristaux bicolores ressemblent à des yeux et déploient des reflets intrigants. A l’opposé des pierres mates, poncées râpées, pâlies semblent adoucies par la patine du temps.

CREPIN-PETIT_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles2
© Crépin Petit

Accessoires textiles

L’accessoire textile est en vedette, tout d’abord avec le retour très remarquable des écussons brodés, cannetillés, jouant sur l’ancien et le moderne. Les plastiques lenticulaires, les micro-injections, le silicone s’y mêlent aux motifs royaux et symboles héraldiques.

Les contrastes de matières sont aussi l’affaire des galons et franges : le laineux s’oppose au plastique, la fourrure au tulle, la bourrette à la chenille, dans des tressages singuliers et des tweeds composites.

Beaucoup d’impression à chaud pour des marquages en creux et autres décors 3D, ou même des effets plaqués or ou argent. Tout l’enjeu de ces ornements sur bandes élastiques est de résister à l’étirement sans perdre leur côté lisse et brillant : défi relevé notamment chez Rifra Nastri et Fashion tex.

Un petit thème camouflage fantaisie parcourt la saison, avec paillettes, velours et lamé.

Tic de saison : on laisse flotter les fils des jacquards coupés en longs poils épars.

 TESSIILGRAF_CORPORATION_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles
© Tessilgraf

Les passementeries chargées, opulentes et chamarrées complètent les écussons brodés dans un esprit militaire de parade.

Nouveau : les empeignes tricotées de Eddy Ricami, pour sneakers bien sûr, mais aussi bottes à talons.

EDDY_RICAMI_PROJECT_PVACCESSORIES_AH18_CaroleDesheulles2
© Eddy Ricami

PREMIERE VISION ACCESSORIES HALL 4