Le vêtement, passerelle entre l’homme et son environnement digital

À l’ère du tout digital, l’industrie textile doit se positionner comme un maillon clé de l’intelligence active, pour un rapprochement organique entre l’homme et la technologie. Le Wearable Lab accueille les pionniers de cette mode innovante.

La mode est au cœur d’une réflexion globale sur la place du digital et de la technologie dans le monde de demain. Les grands acteurs mondiaux de l’innovation travaillent dès aujourd’hui à intégrer au vêtement des outils d’interaction technologiques qui accompagneront l’homme au quotidien. C’est le cas de Google et de sa filiale Jacquard, plateforme digitale pour le vêtement intelligent, qui permet d’accéder par de simples mouvements aux outils d’accompagnement du quotidien, du GPS aux lecteurs de musique. Plus besoin de sortir son smartphone de sa poche pour changer de morceau sur sa playlist, un simple mouvement de bras sur sa veste connectée suffit.

Première Vision se fait le relai de ces technologies à la pointe de l’innovation, et accueille dans l’espace Wearable Lab des entreprises pionnières de l’intelligence active dans la mode.

Quand le vêtement anticipe les besoins de l’homme

L’un des grands paris de la mode de demain est de pouvoir répondre, en temps réel, aux besoins quotidiens de l’homme. C’est dans cette optique que l’entreprise allemande KC Textil s’est spécialisée dans le développement et la fourniture de solutions technologiques portables : poche de chargement sans fil, écouteurs bluetooth, lunettes intelligentes, tracking GPS… Mais également dans des solutions technologiques de prévention, telles que la surveillance santé et les bloqueurs RFID. C’est également le pari de l’entreprise espagnole Equmetrics, qui a développé le système de codage invisible Shieldtags. Intégré aux étiquettes, il permet l’analyse de Big Data pour le développement de campagnes marketing les plus ciblées possible. Et puisque innovation et responsabilité doivent marcher main dans la main, il offre également aux consommateurs la possibilité de scanner les étiquettes pour s’assurer de l’authenticité d’un produit, et contrôler son origine.

 

KC TEXTIL

©KC TEXTIL

Technologie et savoir-faire

L’industrie de la mode est riche de savoir-faire et d’artisanats qu’il est indispensable de préserver pour garantir sa force créative. C’est dans ce souci que la startup française De Rigueur Lab conçoit et fabrique des accessoires électroniques qui allient l’artisanat traditionnel du cuir aux nouvelles technologies. Au plus près du corps, la société Euveka a quant à elle développé un mannequin évolutif et connecté au service d’une mode sur mesure, dont les dimensions s’adaptent, partiellement ou totalement, aux mensurations désirées, via un logiciel. Un pas de plus pour la mode inclusive et une petite révolution pour la haute couture.

Cette saison, Première Vision organise l’exposition Skills², qui offre une projection concrète de ce que l’intelligence active peut apporter à l’homme lorsqu’elle est mise au service du vêtement. On y découvrira 4 vêtements, pionniers de la mode technologique, et une expérience inédite de réalité virtuelle.

 

DE RIGUEUR - IMG_5280

©De Rigueur Lab

18-02-27_EUVEKA_©François GOIZE

©Euveka

> Venez rencontrer dans l’espace Wearable Lab ces acteurs de l’intelligence active textile !