“Sport et mode, une lame de fond ”

Cette nouvelle édition vient consacrer les liens de plus en plus resserrés entre mode et sport. Le point avec Marguerite Coiraton, Show Manager de Première Vision Fabrics et du projet Sport & Tech.

Parlez-nous des grandes innovations qui seront présentées en septembre sur le salon.

Elles s’intéressent tout d’abord au concept de protection contre les éléments, qui dominera à coup sûr les collections de l’Automne-Hiver 20-21. Cette notion concerne l’isolation avec le développement de matériaux thermoactifs, de tissus et de fibres équipées de nanotechnologies mais aussi la protection augmentée intelligente. On voit aujourd’hui sur le marché des manteaux où sont intégrés des fils conducteurs avec un boitier permettant d’activer le chauffage à l’intérieur du vêtement. Certains fabricants ont également créé des fibres qui intègrent des particules actives, jouant elles-mêmes un rôle de régulateur.

Cette quête de la protection va-t-elle de pair avec une exigence stylistique ?

La protection contre le froid n’exclut pas la mode, bien au contraire. Cette saison viendra consacrer une forme de fantaisie avec des matières réunissant des couleurs fortes, des imprimés, des motifs, des brillances.

On parle également beaucoup de body mapping ?

Il s’agit en effet d’une innovation majeure qui consiste à concevoir un tissu offrant, à des endroits différents du vêtement, des points de compression et d’autres plus respirants. Le tout réalisé sans couture, dans une sorte de continuum de matière. Cette révolution, déjà présente dans l’univers du sport, fait son entrée dans le monde de la mode.

Ahryun_Lee_Mint stripe

Tasty Collection, 2018 ©Ahryun Lee

Cet univers ultra-technologique relève-t-il également le défi du substainable ?

Plus que jamais ! Tissus et accessoires sont désormais produits à partir de matières premières respectueuses, notamment avec des fils recyclés. Certains sont conçus à l’aide de bouteilles plastiques, notamment celles trouvées dans les océans. Par ailleurs, le secteur s’intéresse également à la question, majeure de la biodégradabilité.

Les exposants de Première Vision Paris travaillent-ils à la fois pour des marques de mode et des équipementiers ?

Le salon réunit plus de 80 spécialistes du Sport & Tech (tisseurs, fabricants de composants…) qui intéressent aussi bien les équipementiers que les marques de mode. Les maisons de prêt-à-porter sont ravies de trouver ces matériaux innovants à Première Vision Paris. Quant aux marques de sport, elles y trouvent leur compte avec des pièces mode fonctionnelles et performantes.

Comment évolue le secteur ?

Il est en constante croissance. Cela tient à la proximité grandissante des univers de la mode et du sport, au sacre de la techno-fashion. Il s’agit à l’évidence d’une lame de fond : les consommateurs qui ont découvert et plébiscité les notions de confort et de fonctionnalité, n’accepteront pas de revenir en arrière. Le sport était un gadget dans la mode, il est aujourd’hui la dynamique centrale de cet univers.

Pour en savoir plus, visitez l’espace Sport & Tech (Hall 6) qui regroupe :
• Un forum mode dédié aux tendances du secteur, avec des matières, des composants et des prototypes de vêtements.
• Des conférences spécialisées.
• Une expérience de réalité virtuelle sur le thème de la protection.

En attendant, découvrez notre sélection de tissus sur la marketplace Première Vision