Marie-Hélène Guelton, designer textile, au salon Maison d'Exceptions

« Je m’appelle Marie-Hélène Guelton. Je suis une créatrice textile qui revisite la teinture à réserve nommée Shibori. C’est-à-dire une teinture à réserve qui va refaire des reliefs et des motifs dans un tissu à partir de ligatures, de plissages et de pliages.

Au départ, je faisais beaucoup de tissage, à partir de petites lignes, de petits traits, de petits points. Je suis tombée un jour sur un tissu teint à réserve sur un marché africain. Je suis partie de ces graphismes et j’ai refait des broderies par-dessus.

Ensuite, j’ai étudié ce graphisme, en me disant que j’aimerais bien créer mon propre graphisme. C’est comme ça que j’ai trouvé le fil pour retrouver toutes ces teintures. Je me suis alors rendue compte que cela existait depuis plus de 2000 ans, en Afrique, bien sûr, mais aussi en Asie, qui est certainement l’origine de ces teintures d’ailleurs.

Ce que je porte aujourd’hui, c’est un travail de teinture à réserve sur un mélange laine mérinos et cachemire. C’est une matière qui boit un peu la teinture, juste ce qu’il faut. Tout le graphisme est créé par des enroulements sur des tubes crénelés qui donnent différentes teintes et aussi le petit relief à la laine qui est légèrement feutrée pendant le travail. Toutes les teintes sont créées par une seule couleur. »