Marie-Ange Guilleminot, artiste, au salon Maison d’Exceptions

« Depuis toujours le travail est déclenché par la matière. La matière et la production d’une matière, sa création est pour moi passionnante. Pouvoir avoir cet échange, ce dialogue soit avec un artisan soit de découvrir une matière qui va entraîner la réalisation d’une œuvre. Que ce soit le textile, la porcelaine, le bois, ce n’est que l’occasion d’une nouvelle matière et à chaque fois une nouvelle façon de réaliser le travail.

J’ai travaillé avec le CIRVA à Marseille, un centre de recherche sur le verre qui invite des artistes à faire un projet autour du verre ; chaque artiste invité est l’occasion de développer un travail nouveau et d’expérimenter. La recherche à proprement dite m’intéresse beaucoup. Mais aussi la collaboration. Je pense à la Manufacture de Sèvres où j’ai aussi réalisé un travail en porcelaine (en biscuit). Là, il s’agit d’essayer de comprendre cette matière, la disserter, lui trouver son essence, sa beauté et son usage. Elle est souvent un prétexte d’ailleurs. »