Lurex®, tout ce qui brille n'est pas de l'or

Le Lurex®, à l’instar de Pyrex® ou Kleenex®, est une invention américaine des années 1940. Mise au point par la Dow Badische Company, cette fibre textile artificielle est constituée d’une âme en aluminium recouverte d’un film polyester la rendant à la fois résistante et souple.

Tout particulièrement au cours des années 1980, le Lurex®, renvoyant par sa racine saxonne à l’idée de leurre, use de son pouvoir d’attraction. Capable d’imiter n’importe quelle nuance métallique, il capte le moindre atome de lumière.

Hollywood en abusera dans ses péplums tandis que la Haute Couture le distillera dans ses créations, à commencer par Balenciaga en 1957 à qui la maison lyonnaise Abraham proposa un échantillon de cette fibre mêlée à de la soie. D’autres maisons de soieries lyonnaises, comme Bianchini-Férier, Pichat-Chaléard ou encore Bucol, dans leurs collections, sauront également mettre à l’honneur cette fibre.