Innovation textile, terrain de jeu pour la mode

Aujourd’hui, le textile est partout, polymorphe — de la texture décorative à la membrane invisible — séduisant et fonctionnel, il accompagne tous les moments de notre quotidien. Les principes innovants ne sont plus l’apanage des spécialistes du textile et irriguent désormais l’ensemble des industries, s’intégrant à tous types de matériaux, conçus pour de multiples domaines d’applications. Élément transversal, hybride et combinatoire, le textile représente une valeur ajoutée importante pour la création.
C’est un bond dans le futur que propose l’étude prospective sur les « Matériaux textiles innovants 2030 », réalisée par l’Observatoire des Textiles Techniques (OTT) et présentée à l’occasion de l’ouverture du Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) : « A l’horizon 2030, il faudra faire face à un important enjeu démographique avec 8 milliard de personnes sur terre. Les ressources naturelles devront être préservées, recyclées, on développera de nouvelles matières bio-sourcées et la production des textiles utilisant les ressources pétrolières sera limitée. »
Comment anticiper nos habitudes et usages de demain ? Engageant à des coopérations multi-sectorielles, des groupes prospectifs associant experts, architectes, scientifiques, designers, ingénieurs et décideurs imaginent ensemble comment se projeter dans l’avenir, grâce à de nouvelles applications des textiles avancés.
Quelques pré-supposés. La mobilité des hommes et des ressources, en forte croissance, provoque l’émergence d’une forme de nomadisme professionnel. Les textiles innovants apporteront des solutions nouvelles, pour des habitats durables ou éphémères, et utilisant des composites et des membranes légères et résistantes. La maison du futur devra être énergétiquement autonome, et offrira une protection contre la pollution et les variations climatiques. Depuis plusieurs années, la société Renault travaille sur la réduction de la pollution de l’air, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’habitacle automobile, et met au point de nombreux filtres textiles. C’est un sujet de plus en plus important pour les constructeurs automobiles mais qui laisse entrevoir un avenir dans d’autres domaines d’application, comme l’habillement, avec le développement de vêtements dépolluants ou photocatalytiques, véritables écrans contre la pollution ambiante. Source de stress, la pollution sonore, fait aussi l’objet de bons nombres de recherches déjà en cours. Comme, dans le champs de l’urbanisme, l’expérimentation de murs anti-bruit — sans murs physiques — mettant en scène l’organisation d’arbres disposés de façon spécifique ou, dans le champs du textile, un prototype d’abri urbain, réalisé par Clémentine Caurier et Alix Petit, et présenté par le CETI lors de son inauguration.
La recherche de nouvelles matières textiles à mémoire de formes, initialement créées pour l’aménagement d’espaces flexibles dans l’habitat, trouvent — dans leurs versions plus souples — un écho dans la mode : des vêtements qui nous accompagnent tout au long de la journée et modifient leurs propriétés selon le climat ambiant ou l’activité physique. Grâce à des micro-capteurs et des polymères conductibles intégrés, par exemple dans des vêtements personnalisés pour le travail ou le sport, les « smart textiles », tissus connectés, offrent de plus en plus d’intelligence aux matériaux.
Notamment au travers de la micro encapsulation de crèmes, d’odeurs ou de saveurs — initialement utilisés comme soins — les cosméto-textiles trouveront leur déclinaisons dans le champs de la mode grâce aux possibilités de personnalisation du vêtement en fonction des goûts ou des tendances, et dans le but d’améliorer le bien-être et le confort des vêtements.
Depuis les classiques membranes qui offrent une protection contre les intempéries climatiques, mais aussi, demain, contre certains types de produits chimiques ou même contre les ondes environnantes, jusqu’à de nouveaux non-tissés performants, qui commencent déjà à voir le jour, pour des applications comme la récupération d’énergie : l’innovation textile poursuit vaillamment son chemin. Offrant encore ainsi aux stylistes et aux designers de belles possibilités devant eux pour imaginer de nouvelles créations et de nouveaux développements. Les textiles à valeur ajoutée deviennent familiers, légers et souples, confortables et résistants, et toujours plus intelligents avec des fonctionnalités intégrables.
Diversité et transversalité sont les composantes essentielles de l’innovation de demain. Confrontant à la fois l’architecture, le design, les sciences, la R&D, les arts, la technologie et les ressources, elles replacent l’humain au cœur de la problématique pour imaginer de nouveaux concepts. Grâce à ces interactions se créeront de nouvelles générations de produits, à la fois innovants et séduisants, ouvrant ainsi de nouveaux horizons pour la mode.