Ilario Tartaglia, au salon Maison d'Exceptions

(Sous-titres français disponibles)

« A Venise, pendant des siècles, la Sérénissime République a tissé des étoffes admirables, des velours, des brocards, des « alluciolati ». J’ai compris que j’étais l’un des derniers à connaître toutes ces techniques, et je me suis attaché à rassembler quelques artisans pour que ces savoir-faire ne se perdent pas.

En ce qui concerne la soie par exemple, nous sommes en train de recréer l’ensemble de la filière, de l’élevage du cocon, jusqu’au tissage de la soie, le tout entièrement produit localement. On sait qu’en Italie, la culture du ver à soie a existé pendant plus de 850 ans, et pourtant aujourd’hui, ce n’est presque plus qu’un souvenir. Ce déclin s’est produit au milieu du siècle dernier, et l’un de mes objectifs est de relancer cette tradition.

Même si nous connaissons les techniques de tissage depuis des milliers d’années, nous sommes pourtant capables de produire des tissages inédits. Nous nous appuyons sur le passé pour produire des créations toujours nouvelles grâce à notre expertise technique. »