Déborah Neuberg, noeuds de cravate

deborah_neuberg_portrait_credit_maud_bernos_web
Portrait de Déborah Neuberg. Crédit photo : Maud Bernos.
La rencontre a eu lieu il y a deux ans dans les allées de l’espace Maison d’Exceptions. Déborah Neuberg, fondatrice du vestiaire masculin De Bonne Facture, découvre le toucher et la texture uniques des soieries des ateliers Okujun. « Certaines matières témoignaient d’une grande modernité, alors même qu’elles s’appuient sur des techniques millénaires. »
L’idée d’une collaboration se précise au fil des mois. Déborah profite d’une escale japonaise pour se rendre dans la ville de Yuki, siège des ateliers Okujun. Là-bas, la famille Okujun travaille en étroite collaboration avec d’autres ateliers de la région : filateurs, tisserands, teinturiers, ennoblisseurs.
de_bonne_facture_cravate_soie_3_web
Déborah a remonté la filière avant d’arrêter son choix, au regard des contraintes amenées par la coupe en biais d’une cravate de haute qualité, qui nécessite une certaine largeur de tissu. A défaut donc du tissu dédié au kimono, la jeune femme a puisé dans des matières plus modernes que les ateliers Okujun ont tout spécialement développé pour le marché du prêt-à-porter de luxe.
de_bonne_facture_cravate_soie_1_web
De cette collaboration est née une édition limitée de six cravates de soie, deux dans chaque matière sélectionnée. Les accessoires ont fait l’objet d’une présentation le 5 février 2015 dans le concept store tokyoïte Bloom and Branch. Le temps d’une soirée, De Bonne Facture a de nouveau remonté la filière. Au mur, ses illustrations : les étapes de la fabrication se dessinaient en tableaux, de la matière brute aux produits finis, en passant par le tissage. Dans la salle, ses représentants : étaient présents la famille Okujun et les partenaires de De Bonne Facture, dont le directeur de l’atelier savoyard qui a confectionné les cravates.
de_bonne_facture_bloom_branch_presentation_cravates_web
L’événement était aussi l’occasion de présenter la collection Printemps-Eté 2015 De Bonne Facture. Quatrième édition d’un vestiaire conçu comme une bibliothèque qui revisite chaque année les essentiels de la garde-robe masculine dans des matières authentiques servies par des finitions exigeantes.
debonnefacture.fr
Crédits photos : De Bonne Facture