Daisuke Kano, Kano-ko, au salon Maison d'Exceptions


(sous-titres anglais disponibles)
« Je représente la société Kano-Ko située au Japon dans la région de Kyoto. Nous fabriquons depuis 120 ans des ceintures de kimono appelées « obis ». Tout d’abord, il faut savoir que la ceinture de kimono a traditionnellement une largeur de 30 centimètres. Nous avons souhaité augmenter cette largeur et proposer par la même occasion une nouvelle texture.
Nous travaillions déjà le cuir, mais grâce à cette nouvelle technique que nous avons développée, nous pouvons combiner ce matériau avec de la soie, ce qui nous permet de nous différencier véritablement des autres entreprises.
Le plus important quand on utilise le cuir, qu’on le découpe ou qu’on le tisse, c’est de le manipuler correctement car il a toujours tendance à se retourner. C’est cette maîtrise du cuir qui caractérise notre savoir-faire et nous rend uniques. »