Clarisse Reille, directeur général du DEFI, au salon Maison d'Exceptions


« Il y a toute une partie de l’industrie très uniformisée, très banalisée, mais tout de même, ce qu’il y a de merveilleux dans ce secteur, c’est la création, c’est l’émotion, c’est ce que ça suscite. Pour moi, les savoir-faire sont ce qu’il y a de plus authentique dans ce secteur là, c’est ce qui fait que l’émotion passe. Je suis profondément convaincue que la créativité vient non seulement du style mais aussi de cet échange subtil entre des êtres humains : ceux qui créent avec leurs mains et ceux qui dessinent. Quand on voit tout ce qu’il y a de très beau dans cette Maison d’Exceptions, même moi qui ne suis pas une créatrice, on a déjà tellement d’émotions qui viennent du plus profond que pour moi c’est absolument essentiel. C’est à dire que perdre les savoir-faire, ce serait effectivement être rétrogradé très loin, ce serait vraiment perdre un bout de vraie civilisation. »