Céline et Alexandre Leu, Atelier Dynale, au salon Maison d'Exceptions 1/2

« Céline : L’Atelier Dynale est connu finalement sous le nom d’Atelier Dynale et Céline-Alexandre, car nous avons développé ensemble des techniques particulières, en matière de dévorage, pose de feuilles d’or, travail de la résine, travail de la transparence, de dégradés très précis qui suivent une coupe ou un patronnage.

Alexandre : Aujourd’hui, un peintre peut peindre avec un aérographe, des gros pistolets à carrossier. Ou alors on peut utiliser des outils comme la sérigraphie qui permet d’étaler des couches. La sérigraphie est la méthode d’impression la plus traditionnelle pour les étoffes. Elle est assez bien connue du grand public, surtout grâce à Andy Warhol, bien sûr. Mais, sur la base de la sérigraphie, on peut ajouter des feuilles d’or, on peut patiner l’impression sérigraphique, en modifier l’aspect, même modifier les matières issues de l’impression sérigraphique.

Nous nous adaptons à la demande de chaque client. Nous allons aussi nous adapter aux désirs de créativité de l’air du temps, du moment, de ce que nous voulons faire. Toute cette panoplie de techniques, de chimie, d’outillage manuel – je précise, il n’y a aucune machine dans notre atelier – va nous permettre de réaliser des commandes pour des robes précieuses, pour des objets précieux de décoration. C’est vraiment le cœur de métier de notre atelier. »