Aissa Dione, au salon Maison d'Exceptions 3/3

« Je m’appelle Aissa Dione et je suis d’origine franco-sénégalaise, mais mon activité est basée entièrement au Sénégal. Nous sommes très honoré d’être la première entreprise africaine à participer à ce salon. Je pense que l’Afrique est un réservoir inouï de matières premières, comme chacun sait, et de techniques anciennes, qu’il faut remettre et réadapter au monde contemporain. C’est le cheminement de notre entreprise.

Parmi les techniques caractéristiques de l’Afrique de l’Ouest, c’est vraiment le tissage manuel qui ressort. En dehors du Sénégal, où j’ai développé mon entreprise, j’ai accompli des missions de développement textile au Burkina Faso et au Togo. J’ai également rencontré des tisserands du Nigeria. Et dans toute l’Afrique de l’Ouest, il y a des points communs.

L’Afrique de l’Ouest regorge de techniques de tissage, ce qui n’est pas le cas en Afrique de l’Est ou du Sud, par exemple. C’est énorme, toutes les plantes que l’on peut trouver pour faire des teintures naturelles. C’est extraordinaire, ce que l’on peut trouver en Afrique de l’Ouest. Il y a vraiment un focus sur ces deux techniques : la teinture et le tissage. Mais, chaque pays, avec son style, son esprit et ses méthodes. »