Aidai Asangulova, Aidai, au salon Maison d'Exceptions

« Je m’appelle Aidai Asangulova. J’habite au Kyrgyzstan. Je travaille le feutre. C’est une tradition très ancienne de mon pays. Je tiens à préserver cette technique. Le peuple kyrgyze a toujours travaillé le feutre. Cette matière a toujours fait partie de la vie nomade. En tant qu’art et artisanat, le feutre a toujours été utilisé pour décorer les maisons, créer des objets, vêtements et yourtes.

Aujourd’hui, nous utilisons trois techniques de feutrage, pour fabriquer des tapis par exemple. Nous essayons d’utiliser les traditions de jadis. Mais, aujourd’hui, nous appliquons également des techniques modernes. Notre objectif est de respecter et préserver la manière traditionnelle. »