Adeline André, créatrice de mode, au salon Maison d'Exceptions


« Je m’intéresse tout particulièrement aux méthodes, qu’elles soient artisanales ou non, et surtout à toutes les recherches de développement que peuvent faire les sociétés de tissu. Depuis assez longtemps, je travaille régulièrement avec des maisons japonaises, parce que le Japon est un pays qui possède des tissus que je ne trouve nulle part ailleurs. Parfois ce sont des tissus tout à fait traditionnels, provenant de kimonos très anciens, dans la pure tradition japonaise, qui sont nouveaux pour moi et dont il est absolument impossible de trouver l’équivalent en Europe. Ils émanent de savoir-faire vraiment spéciaux. En résumé, pour moi, le savoir-faire serait l’alliance entre ce qu’on conserve du passé et la recherche pour le futur. »