Leather : Ouverture de la saison du printemps-été 2021

La filière cuir interroge ses bonnes pratiques, repense ses process du sourcing à la fabrication. L’écoresponsabilité apparaît comme un tremplin pour imaginer de nouveaux aspects et touchers. Une impulsion pour s’inscrire dans le mouvement et aller plus loin dans la qualité et la beauté du produit.

Tandis que l’attention apportée aux tannages respectueux, sans chrome ou végétal, se poursuit, on se concentre aussi sur les finissages, pour une vision plus globale. Les enductions sont légères, la naturalité du cuir mise en avant. Le but n’est pas de masquer ou de couvrir le cuir, mais d’en révéler pleinement les caractéristiques et attraits.

Ainsi, la brillance se traduit cette saison en luisance ondoyante, déposée sur le cuir souple comme un glaçage sirupeux, pour le mettre en valeur, jouer avec ses reliefs, accompagner le regard au fil des mouvements. Les reflets subliment la peau, bougent avec elle, s’enfuient furtivement, reviennent malicieusement. Comme une flaque d’eau capte le soleil d’été.

On ne perd pas de vue le grain du cuir, qui fait sa signature et son âme. Il apparaît nourri, lustré, amplifié par les laquages mielleux, organiques, flatté pas les nacrés jamais unis, dosés à minima.

Embossages et plissés contribuent à rendre la matière vivante. Un esprit vintage se dégage, pétri de la noblesse de peaux parfaitement glacées, fières et resplendissantes.