Les leviers de croissance sont verts et techniques

Bilan du dernier salon par les exposants Fabrics

Aux ralentissements économiques et aux incertitudes internationales, la mode répond par l’ouverture et l’engagement. C’est ce qui ressort du bilan tiré par les exposants au sein du secteur Fabrics. Les tisseurs composent avec un spectre d’insécurité. L’essouflement de la croissance chinoise, le ralentissement de la demande en Europe et les tensions protectionnistes ont des conséquences incontestables sur le climat d’affaires. Mais dans cette obscurité, des facteurs perceptifs lumineux jaillissent… Les marques s’engagent vers une mode durable.

Le raz de marée « vert » touche tous les secteurs. En tête des pays mobilisés: « la France, puis l’Allemagne et la Scandinavie », précise-t-on sur plusieurs stands dont celui de la société italienne Omniapiega. Cette spécialiste du plissé a fait mouche avec un polyester recyclé biodégradable certifié. Chez les italiens Achille Pinto et Lisa, comme chez le français Philea, on parle désormais de « réalité d’achat » de matières recyclées et durables. « Les visiteurs se révèlent avertis et déterminés », remarque Sara Canobbio. La coordinatrice de cette société présente en exclusivité une collection d’étoffes en viscose labellisée Fsc et Ecovero, en polyester estampillé Grs et Repreve ou encore en coton garanti Gots ou Bci. « L’intérêt ressenti lors du lancement se concrétise clairement au Salon auprès des marchés haut de gamme français et italiens.» Chez le portugais Sampaïo, le virage est net: « 30 à 40 % des demandes formulées ici concernent des produits écologiques. C’est une lame de fond », observe José António Silva du service commercial.

Les spécialistes du sport prennent eux aussi la balle verte au bond. Dans le secteur Sport &Tech, en pleine expansion, les nouveaux arrivés se réjouissent de l’accueil réservé aux nouveautés. « Les résultats dépassent nos attentes », confie Giorgio Gallino, le responsable des ventes de la société espagnole Sportwear Argentona. Sa maille interlock en polyester recyclé et Lycra se place en tête des commandes. « Très positif », lâche de son côté l’italienne Pontetorto Sportsystem dont le process Biopile (sans rejet de micro particules de plastique) séduit. Même enthousiasme chez Miti : « les rencontres sont très constructives et l’attention réservée à nos indémaillables en nylon, polyester et élasthane recyclés, réjouissante! », confie Laura Gambarini, la directrice marketing. Dans l’ensemble, les mailles sur-actives recyclées ont le vent en poupe: qu’elles se révèlent bi-stretch (Fieratex), à séchage rapide (Tianhai, Miti) ou en nylon déperlant (Hitop & Zentex).

Confort, élégance et durabilité marchent désormais de pair. Sans retour possible en arrière.

Découvrez les produits des exposants et sourcez toute l’année sur la Marketplace Première Vision