La filière européenne du lin : Une culture responsable et un savoir-faire d’excellence

Une culture responsable et un savoir-faire d’excellence unissent tous les maillons de la filière européenne du lin.

Exception continentale, le lin est issu d’un terroir agricole et textile local : de l’agriculteur au filateur, tisseur et tricoteur, tous ces acteurs s’allient pour préserver l’éthique dans le travail et valoriser qualité, innovation et proximité.

Champs de lin ©V.Lappartient CELC

Fibre de lin ©S.Rande CELC

85% du lin mondial est cultivé en Europe de l’Ouest (France, Belgique, Pays-Bas) – 117 000 hectares et 141 000 tonnes de fibres longues en 2018. Une culture sans irrigation (garanti à 99,9%), sans OGM, régénératrice et sobre en intrants, une plante zéro déchet, avec un rouissage à terre en Europe n’utilisant ni eau ni chimie. Une culture qui rassure le consommateur pour qui la quête de transparence, de responsabilité et d’éco-comportements sont devenus des indispensables gages de qualité. Des engagements garantis par deux labels : European Flax® certifiant l’origine européenne d’une fibre de qualité Premium vers tous ses débouchés ; une traçabilité qui, lorsqu’ elle est assurée par des entreprises européennes à toutes les étapes jusqu’au fil et au tissu, se labellise Masters of Linen®, marque déposée et club d’excellence textile. Des labels qui balisent ces nouvelles routes internationales du lin dont l’Europe – épicentre de la production de fibre de lin – est également prescriptrice de tendances.

©Be linen movie, du champ au podium – Benoit Millot, Goodideas

Le lin, laboratoire d’idées

Il aura suffi d’un peu plus d’une décennie pour que les fibres de lin contribuent au renouveau d’une industrie textile en mutation.

La sensuelle maille de lin infroissable – développée grâce à une R&D dédiée et la mise au point de fils de lin assez fins et réguliers pour le tricotage circulaire – se décline aujourd’hui chez les tricoteurs portugais, italiens et français en pur lin et mélanges, du jersey au piqué et au molleton. Une réalité économique récente, qui représente aujourd’hui environ ¼ des textiles lin en prêt-à-porter. Facile d’entretien, douce et agréable à porter, la maille de lin se dévoile seconde peau jusqu’à la lingerie.

©Jacquemus

Frais en été et isolant en hiver, le lin offre thermorégulation, absorption, ‘moisture management’, respirabilité et garantit un confort optimal pour un usage sportif ou athleisure. Des performances testées et démontrées en laboratoire*.

Versatilité et innovation, en version tissée ou tricotée, font désormais du lin la fibre d’avenir, quatre saisons.

* étude Lin, confort et performance, laboratoire Cetelor pour la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre, 2014.

Pour en savoir +, découvrez notre article Must Have P/E 21 avec une sélection de produits en lin européen ici