Designs : Ouverture de la saison printemps été 2021

Donner aux matières une seconde vie, simplifier les compositions dans les fils, les tissus, pour faciliter le recyclage futur, broyer les cuirs et les recomposer, alléger les enductions,  jouer avec la beauté de teintes pâles, faiblement pigmentées, piocher dans les rebus pour en faire des accessoires décalés : Le printemps été 2021 est marqué par l’idée d’économie.

 

Les décors de la saison vont aussi dans ce sens, avec des motifs simplifiés, des formes en aplats, telles des sous-couches ou des contre-fonds, apparentés à des découpages naïfs. Le blanc, l’absence, prend une apparence, raconte l’empreinte lisse d’une fleur, d’un fruit, d’un objet quotidien, d’une figure géométrique attendrie. Le souvenir d’un élément autrefois présent, qui laisse sa marque graphique. Le plein et le vide cohabitent et dialoguent, glissent comme les pièces d’un tangram pour chercher les agencements possibles, en un exercice d’épure figuratif ou abstrait.

Les jours de la broderie anglaise ou des guipures s’agrandissent, pour laisser le vide jouer son rôle. Dans les tissages, les fils coupés largement allègent. L’air circule, se matérialise.

L’équilibre s’exprime par la rondeur des motifs et traduit une assurance, tranquille et positive. Des décors offrandes, aux contours érodés, sans risque et sans heurt, qu’on a envie de prendre en main. Stylisés sans recherche de symétrie, ils assument leurs irrégularités, affichent leur naturel.

Une esthétique spontanée, harmonieuse, qui arrondit les angles !